Cet article date de plus de 7 ans

"La classe biberon" de l'OGCNice boit du petit lait à Marseille et se qualifie (5-4) pour les 1/8èmes

Avec une équipe remaniée et rajeunie, Claude Puel, l'entraîneur niçois est venu profiter des erreurs de la défense de l'OM, qui a offert tous les buts, pour obtenir une qualification éblouissante. Une semaine après s'être fait éliminé par Nantes en Coupe de la Ligue, l'OGC Nice poursuit l'aventure. 

Au terme d'un scénario de folie, les "Aiglons" ont mis un terme à 60 ans de disette face au détenteur du record de victoires (10) en Coupe de France.

L'OM a cru entretenir ses espoirs d'épopée. Mais, après une rapide ouverture du score signée André-Pierre Gignac (3ème), Alexy Bosetti (4ème) et Neal Maupay (18ème) profitaient des 2 premières grosses erreurs défensives pour donner l'avantage aux Niçois.
Le second but azuréen était marqué alors que les "Aiglons" étaient à 10 sur le terrain, Luigi Bruin étant sorti sur KO. Il cédait sa place à Grégoire Puel quelques minutes avant que Florian Thauvin, d'une belle frappe enveloppée, ne permette à l'OM de revenir à hauteur, sur coup franc (24ème).

Un match fou, fou, fou...

Les Marseillais croyaient siffler la fin de la récréation. La suite était une série d'offensives sur le but de Mouez Hassen. Gignac et Thauvin, les 2 buteurs provençaux, avaient plusieurs ballons pour redonner l'avantage à leur équipe. Mais le jeune gardien stagiaire réussissait de beaux arrêts. Quand il n'était pas secondé par Thimothée Kolodziejczak (38ème) sur une tête placée de Florian Thauvin. Mais une nouvelle grosse erreur de défense permettait à Grégoire Puel de redonner l'avantage aux Niçois avant le repos, ce dernier bénéficiant de la complicité involontaire de Souleymane Diawara (45ème).

Le dernier mot à Abriel

Pour l'OM, le cauchemar n'était pas terminé. Alors que Gignac avait une nouvelle balle d'égalisation, dès le retour des vestiaires, sur un contre, Neal Maupay se retrouvait en pleine surface de réparation. Fauché par Alaixys Romao, il obtenait un penalty transformé par Christian Brüls (51ème).
Au fil des minutes, Nice se rapprochait d'un exploit historique. Le dernier succès aux dépens des Marseillais en Coupe de France remontant à la
finale de 1954 (1-0), les "Aiglons" s'apprêtaient à effacer 60 ans de disette. 
Le match devenait totalement fou. Marseille tentait le tout pour le tout. Relancé par un second but de Gignac (58ème), après avoir réclamé en vain 2 penalties pour des fautes de main dans la surface azuréenne, l'OM poussait pour au moins arracher une prolongation. Mais le dernier mot revenait à Fabrice Abriel. Sur une nouvelle bourde de la défense marseillaise, le capitaine azuréen inscrivait le5èmee but, synonyme d'exploit pour le "Gym". La messe était alors dite. Même si, à l'entame du temps additionnel, Souleymane Diawara inscrivait un 4ème but marseillais, la qualification ne pouvait plus échapper aux Niçois.

REACTIONS A L'ISSUE DE LA RENCONTRE :

Claude Puel (entraîneur de Nice) : "Nous avons lancé la mode à Nantes où nous sommes éliminés après un scénario cruel. Cette fois, cela nous a souri. Mais nous concédons trop de buts. Il ne faut pas nous enflammer car, même si l'histoire est belle, nous n'avons fait que gagner un 16ème de finale de Coupe de France. C'est bien pour mon groupe. C'est bien pour nos jeunes qui répondent à mes attentes de fort belle manière. Face à un OM très entreprenant, nous avons su lui faire mal sur des contres".

José Anigo (entraîneur de Marseille) : "Je suis partagé car, d'un côté, nous marquons quatre buts. Il y a donc des joueurs qui ont fait le boulot. Mais de l'autre, nous en prenons cinq, ce qui signifie que certains ne l'ont pas fait. Nous avons offert des choses que nous n'aurions jamais dû offrir. C'est plus une déception qu'un coup de massue. Il y a eu des défaillances individuelles énormes contre lesquelles je n'ai aucune parade tellement les situations ont été grossières. Nous avons fait ce qu'il fallait sur les offensives mais nous donnons les buts sur des gestes ratés".

LA CLASSE BIBERON DE L'OGCNICE :

Mouez HASSAN : Gardien de but Né le 5 mars 1995 à Fréjus (France)
Grégoire PUEL Defenseur Né le 20 février 1992 à Nice (France)
Jordan AMAVI Défenseur Né le 9 mars 1994
Nampalys MENDY Milieu de terrain Né le 23 juin 1992 à La Seyne-sur-Mer (France)
Alexy BOSETTI  Attaquant Né le 23 avril 1993 à Nice (France)
Neal MAUPAY Attaquant Né le 14 août 1996 à Versailles (France)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coupe de france sport football ogc nice