Cet article date de plus de 7 ans

Les malchanceux du cadrage

C'est un moment redouté par les  équipes vainqueurs au terme des parties du lundi matin. Quatre sont tirées au sort pour les parties de cadrage. Elles joueront une partie supplémentaire, deux d'entre elles seront éliminées pour ramener le nombre des équipes à un chiffre pair.
Leur partie du lundi matin à peine remportée, les vainqueurs ont rendu-vous au bureau du tirage au sort à l'entrée du parc Borely. Et ce tirage-là, ils le redoutent tous. Il met à égalité les meilleurs et les autres. C'est celui des "parties de cadrage".

La loi des boules

Le règlement du Mondial oblige en effet des équipes victorieuses à rejouer une partie supplémentaire, appelée cadrage, pour ramener le nombre d'équipes à un chiffre pair. 
Patricia Jean-Jean, présidente du comité bouliste veille au bon déroulement de cette étape indispensable mais peu appréciée des joueurs : 

Jouer une partie de plus dans la foulée de sa victoire, ce n'est pas une bonne affaire. En l'occurrence ce lundi matin, il fallait éviter de piocher les numéros 1,2,3 et 4. Quand on évite le Mistigri, c'est un soulagement. Et certains saluent leur bonne étoile : 

j'ai tiré mieux là qu'à la partie".



Mauvais tirage

Hubert Marsille de Mories n'a pas cette chance. Son capitaine Pierre Lucchesi a tiré le 2. Il fait bonne figure mais on sent bien que c'est un contre-temps dont il se serait bien passé :
Simon Lucchesi, le frère de Pierre, n'y voit pas mauvais augure  : 

Face à l'équipe Marsille, le sort a désigné celle de Guillaume Fouineau et des Mourayan père et fils, Jean-Paul et Antony. Une équipe marseillaise qui n'a plus qu'a prié la Bonne Mère pour que ça passe encore une fois :
Les deux équipes réchappées des cadrages poursuivront donc l'aventure. A peine le temps d'une petite pause pour se rassasier et c'est reparti pour les cinquièmes parties à 14H30. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque pétanque