A Marseille, ils fleurissent des tombes à la place des lointaines familles

Loin des yeux, pas forcément du coeur. / © LEFEBVRE / PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP
Loin des yeux, pas forcément du coeur. / © LEFEBVRE / PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

A la veille de la Toussaint, les cimetières se font beaux. C'est le moment où l'on fleurit les tombes... sauf lorsqu'on est loin. Une entreprise à Marseille se substitue aux familles absentes.

Par Nathalie Deumier

Impossible d'entretenir la tombe familiale lorsqu'on vit loin. Alors Jean-Noël et Gregory en ont fait leur métier. Le père et le fils arrosent les tombes à grandes eaux, les nettoient et les fleurissent. C'est leur métier.

Ce lundi, ils connaissent leur plus gros pic d'activité avec 50 tombes à entretenir. Leurs clients sont en Italie, Norvège, aux Etats-Unis et dans la France entière. En retour, les deux hommes envoient parfois une photo à la famille, disent un poème ou une petite prière.

Ils travaillent dans le cimetière Saint-Pierre et dans les 20 autres cimetières de la ville de Marseille. Loin du tumulte de la ville.

Fleurissement des tombes pour les familles lointaines
A la veille de la Toussaint, les cimetières se font beaux. C'est le moment où l'on fleurit les tombes... sauf lorsqu'on est loin. Une entreprise à Marseille se substitue aux familles absentes. Un reportage de Gilles Guerin et Gaëlle Carra.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus