• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

A Marseille, le PDG du journal La Provence donne sa démission

Claude Perrier, anciennement directeur de France Bleu / © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Claude Perrier, anciennement directeur de France Bleu / © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Claude Perrier, âgé de 54 ans, avait pris ses fonctions de PDG du groupe La Provence il y a 3 ans. Il a donné sa démission ce mardi car il souhaite donner une autre orientation à sa carrière professionnelle.

Par Nathalie Deumier

Claude Perrier, président-directeur général du groupe La Provence, assure avoir "terminé la mission qui lui avait été confiée". "Après trois années passées au sein du Groupe La Provence et Corse-Matin, j'ai remis ma démission de mes fonctions de PDG, au cours du Conseil d'Administration de ce mardi 2 mai", a déclaré Claude Perrier dans un communiqué.

J'ai terminé la mission qui m'avait été confiée par l'actionnaire majoritaire de remettre La Provence sur le chemin du succès. Je souhaite désormais donner une autre orientation à ma carrière professionnelle.

Claude Perrier, 54 ans, avait été nommé à la tête du groupe en février 2015, deux ans après son rachat par l'homme d'affaires Bernard Tapie. Auparavant, il avait dirigé de juin 2013 à juin 2014 le Réseau France Bleu. Originaire d'Anduze (Gard), Claude Perrier, diplômé du Miami Dade Community College (Floride, USA), a entamé sa carrière dans l'audiovisuel en 1992, avant d'occuper différentes fonctions, notamment à Radio France.

© France 3
© France 3

Le quotidien La Provence couvre les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et les Alpes-de-Haute-Provence et revendique plus de 117.000 exemplaires diffusés chaque jour. Selon les chiffres communiqués par la Provence, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires estimé à 66 millions d'euros en 2016 contre 67,98 millions en 2015 et dégagé un bénéfice net de 1,8 millions d'euros en 2016 contre une perte nette de 4,1 millions en 2015.

Les pertes de 2015 sont dûes à un plan de sauvegarde de l'emploi qui avait provoqué une soixantaine de départs, en majeure partie volontaires, et qui a coûté au total 5 millions d'euros, précise le groupe.

A lire aussi

Sur le même sujet

Christian Carrère, psychiatre addictologue

Les + Lus