OM-Lyon : Valbuena espère qu'il ne sera pas sifflé au Vélodrome

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenegre
Mathieu Valbuena
Mathieu Valbuena © PHILIPPE DESMAZES / AFP

Mathieu Valbuena appréhende son retour au stade Vélodrome dimanche sous les couleurs de Lyon. Il espère qu'il ne sera pas sifflé par les supporters marseillais qui ne lui ont pas pardonné son transfert, un peu plus d'un an après avoir quitté Marseille.

"L'OM m'a fait grandir mais j'ai aussi beaucoup apporté",


a confié Valbuena vendredi  lors d'une conférence de presse.
"Ce sera particulier car ce sera la première fois que je reviendrais au Vélodrome en tant qu'adversaire", a-t-il poursuivi. "J'y vais pour défendre mes couleurs. Il s'est dit beaucoup de choses sur l'accueil qui allait m'être réservé. J'espère qu'il n'y aura pas de sifflets mais je suis 
suffisamment fort pour les surmonter, s'il y en a", a dit Valbuena qui réclame une somme de 568.000 euros à son ancien club dans le cadre d'un litige avec son ancien agent à l'occasion de son transfert au Dynamo Moscou, il y a un an.

Un grand soldat de l'OM

"On va mettre cela sur le compte du hasard. Il y a beaucoup de matches. C'est le calendrier mais il faut que cela tombe trois ou quatre jours avant le match contre l'OM. C'est surprenant et surréaliste", s'est-il étonné sur un ton ironique. De son côté, l'entraîneur Hubert Fournier espère "que les supporteurs marseillais accueillent Valbuena qui a été un grand soldat de l'OM, de manière chaleureuse".
"Ce n'est pas le premier ni le dernier à être parti exercer son métier dans d'autres clubs mais par rapport à sa contribution durant sa période marseillaise, a dit Fournier, ajoutant :

il mériterait, à mes yeux, beaucoup de reconnaissance. Je le vois comme ça mais peut-être que ce sera différent. En tout cas, il est un grand garçon. Il assumera".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.