Des petites pieuvres au crochet pour des bébés prématurés

Venue du grand Nord, une idée vient réchauffer les bébés prématurés. Née au Danemark il y a 4 ans, la petite pieuvre crochetée à la main a fait son entrée il y a un mois dans le service de réanimation pédiatrique de l'hôpital Nord à Marseille. Une trentaine d'hopitaux en France l'ont dejà adoptée. 

© F3

Depuis un mois, un nouveau compagnon vient réchauffer les bébés prématurés qui luttent pour leur survie dans les couveuses de l'hôpital Nord de Marseille. Julie Belmon amène chaque semaine une dizaine de petites pieuvres réalisées au crochet. 

"Attention, ce ne sont ni doudous ou ni peluches, ce sont des pieuvres à visée thérapeutique",


explique Julie, jeune maman à la tête du projet. "Elles ont des normes, des exigences qui ont été bien pensées, spécialement adaptées aux bébés prématurés", précise-elle.
 
L'initiative d'utiliser ces poulpes en coton dans les couveuses nous vient d'une maman danoise, qui a été la première a crocheté une pieuvre pour son bébé prématuré en 2013. Les tentacules font diversion et évitent que le bébé n'agrippe les tuyaux et les sondes. La petite pieuvre permet aussi de rassurer le nourrison dont la respiration et le ryhtme du nourrisson deviennent plus réguliers. En quelques années, l'idée a depuis gagné la Suède, les pays-Bas, la Belgique et la France.

Appel aux bénévoles 

A Marseille, l'association recherche des crocheteuses bénévoles pour réaliser ses petites pieuvres en coton. Le projet n'accepte que les dons en nature et la bonne volonté. 

Reportage de Laure Bolmont et Laurent Esnault :

durée de la vidéo: 04 min 30
Petites pieuvres pour prématurés

Contacter Julie Belmon: pieuvres.du.sud@gmail.com

Pour devenir crocheteuse bénévole : page Facebook 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société