Les réactions aux sanctions de l'OM suite aux incidents OM-OL

Deux matches à huis clos partiels, dont un déjà purgé: Marseille a connu une sanction clémente pour la fameuse soirée du match contre Lyon (1-1) le 20 septembre, marquée par divers incidents et un arrêt d'une vingtaine de minutes.

Vélodrome de Marseille
Vélodrome de Marseille © Afp
Cette clémence s'explique notamment par "les efforts" du club visant à restaurer son autorité dans le stade Vélodrome et ses mesures de sécurité prises dans la foulée de cette rencontre houleuse.
Dans le détail, le virage sud a écopé de deux fermetures (dont une par révocation de sursis), et le virage nord d'une seule.

Or les deux virages avaient été fermés à titre conservatoire contre Angers le 27 septembre (1-2), pour le compte de la 8e journée de Ligue 1. Seul le virage sud sera donc encore fermé samedi pour la réception de Lorient lors de la 10e journée de championnat.
© Alexandre Lepinay / France 3 Provence Alpes
L'OM a également été sanctionné d'un match à huis clos total avec sursis et de 40.000 euros d'amende ferme. Ce sursis dure un an à compter de la date de décision, a-t-on précisé à la Ligue, c'est à dire que le club aura cette épée de Damoclès au-dessus de lui jusqu'au 15 octobre 2016.

Réaction du club ?

Suite à cette sanction, le club marseillais n’a pas souhaité communiquer directement mais a envoyé un message à ses supporters : « Le club tient à réitérer son soutien aux associations de supporters avec lesquelles il mène une réforme historique de son système de commercialisation de ses abonnements. C’est ensemble que nous ferons du stade Vélodrome un lieu unique en France et en Europe en termes d’accueil, de fête, de ferveur et de passion ».


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
om football sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter