Cet article date de plus de 7 ans

Les survivants du premier jour en piste

Elles sont parties 4112, et seules 514 équipes sont en lice pour le deuxième jour du Mondial à pétanque. Pour certains joueurs, c'est déjà un exploit d'être encore là. Pour d'autres, hier n'était qu'une mise en bouche et les choses sérieuses commencent aujourd'hui.Paroles de survivants.
Ils ont passé le premier jour. En ce lundi matin, les 1542 joueurs du Mondial encore en course se sont pressés à l'entrée du parc Borely, autour du panneau d'affichage des terrains de jeux. Premier stress de la journée, localiser son emplacement. 

Sur 4112 équipes engagées dimanche, il n'en reste déjà plus que 514. Alors, ce matin, ceux qui comptent parmi les survivants sont déjà contents d'être encore là. 
Patrick Pelozuelo (Drôme), 3e participation, se fixe comme objectif de tenir jusqu'à ce soir : 


Jean-Pierre Marandeau, surnommé "L'abbé Pierre" croit en sa bonne étoile ce lundi, surtout qu'il joue avec son vieil ami dit "La Vierge", Christian Vierge, 25 Mondial au compteur. Ils sont venus du Barps, près de Bordeaux, et n'ont pas fait un si long chemin pour s'arrêter là : 


Sous les arbres, au bout de l'allée qui mène au Chateau de Borely, on croise un homme discret.  Il vient de Madagascar.  Malgache. Hery Ratimba ne se fatigue en paroles inutiles. C'est sa première venue à Marseile et il est là pour gagner, tout simplement :
Bonne chance donc à Hery, qu'on reverra peut-être jeudi, à l'Abbé Pierre, La Vierge et tous les autres qui tenteront de finir la journée avec leur ticket pour mardi. Mais il faudra aussi que la chance soit avec eux,  car parmi les 257 équipes qui sortiront vainqueurs de leur partie, quatre devront rejouer une partie supplémentaire pour ramener le nombre d'équipes à  un compte pair pour le tour suivant de l'après-midi.  


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque pétanque