La Roque d'Anthéron : Evgeny Kissin ouvre le festival international de piano

Egveny Kissin en ouverture du festival de piano de La Roque d'Anthéron avec l'orchestre philarmonique de Radio France. / © Christophe GREMIOT
Egveny Kissin en ouverture du festival de piano de La Roque d'Anthéron avec l'orchestre philarmonique de Radio France. / © Christophe GREMIOT

Le prodige russe Evgeny Kissin a choisi Wagner, Liszt et Prokokiev pour ouvrir ce vendredi la 39 édition du festival international de piano de La Roque d'Anthéron accompagné par l'orchestre philarmonique de Radio France.

Par Annie Vergnenegre

Il faisait jour et les cigales chantaient encore ce vendredi soir, quand les premières notes d'Evgeny Kissin se sont fait entendre dans le parc du Château de Florans.

95 concerts, dont 14 gratuits

A 48 ans, il est considéré comme l'un des meilleurs pianistes du moment. Avec sa chevelure très brune et son teint pâle, le prodige russe s'est produit sur les plus grandes scènes internationales. La star se fait rare en France, deux concerts seulement à son programme cette année dont celui de La Roque. 

Près de 2000 spectateurs ont assisté à cette première soirée prestigieuse du 39e festival international de piano de La Roque d'Anthéron qui se poursuit jusqu'au 18 août avec 95 concerts progrommés, dont 14 gratuits et plus de 600 artistes. 

Rencontre avec le jeune prodige Alexandre Kantorow 

Parmi eux, un autre prodige, Alexandre Kantorow. A 22 ans, il est le premier Français à avoir remporté, à Moscou en juin, le prestigieux concours Tchaïkovski depuis la création du concours en 1958.

René Martin, l'a découvert à ses débuts, il avait à peine 16 ans. "C'est son père, le violoniste Jean-Jacques Kantorow qui m'en a parlé", se souvient le directeur artitistique du festival.

La star montante du piano est très attendue pour son concert du 26 juillet au Château . "C'est le premier qu'il donne en France depuis qu'il a remporté le concours" précise Aline Poté chargée de la communication.

Des lycéens invités

La veille, Alexandre Kantorow rencontrera des lycéens de la région à peine plus jeunes que lui. "Il leur dira ce que le prix Tchaïkovski  va changer pour lui dans sa carrière de pianiste", ajoute Aline Poté.

C'est la deuxième année que le festival invite une trentaine de jeunes "motivés par la musique" à vivre l'événement pendant trois jours, logés et nourris. Ils assisteront à trois concerts et rencontreront ceux qui font le festival, pianistes, musicologue, accordeur, et organisateurs de la manifestation.

  
 
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus