Saint-Martin-de-Crau : une odeur suspecte non identifiée

Les sapeurs-pompiers recherchent la source de l'odeur suspecte. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Les sapeurs-pompiers recherchent la source de l'odeur suspecte. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Les sapeurs pompiers des Bouches-du-Rhône sont intervenus vendredi 12 avril sur le malaise d'un chauffeur poids-lourd à Saint-Martin-de-Crau. A cette occasion, une odeur suspecte a été détectée. La zone a été sécurisée et le camion mis en quarantaine.

Par Jean Poustis / France 3 Provence-Alpes

Les sapeurs pompiers des Bouches-du-Rhône sont intervenus vendredi 13 avril dans l'après-midi sur le malaise d'un chauffeur poids-lourd à Saint-Martin-de-Crau. L'homme, garé à proximité du relais routier La Cabane, "ne se sentait pas très bien", selon le service départemental d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône.

Lors de l'intervention sur la route nationale 113, les sapeurs-pompiers ont détecté une odeur suspecte dans l'air. Trente pompiers et dix engins ont été engagés pour déterminer la provenance de cette odeur. Malgré la mise en place d'un réseau de mesures, rien n'a permis d'identifier l'origine et la nature de celle-ci. L'explication la plus vraisemblable pourrait bien se trouver dans le chargement du camion. Celui-ci contenait des bidons chargés de copeaux métalliques probablement mélangés avec un produit dont l'identification n'a pu être faite. Pour éviter tout risque, le véhicule a été ramené à Monteux situé dans le Vaucluse et placé en quarantaine dans l'entreprise d'où le camion est parti pour rejoindre l'Italie.

En revanche, le personnel du SDIS 13 "ne sait pas si le malaise du chauffeur est dû à l'odeur suspecte".

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus