Cet article date de plus de 5 ans

TEMOIGNAGE. Mis en examen, Povinelli se dit victime d'un réglement de compte

Roland Povinelli, le maire socialiste d'Allauch, a reçu une de nos équipes dans son bureau. Mis en examen ce jeudi pour abus de confiance, faux, utilisation privative de domaine public et détournement de fonds publics, il se dit blessé et évoque un règlement de compte politique.
Roland Povinelli, le maire socialiste d’Allauch, dans son bureau ce jeudi après-midi.
Roland Povinelli, le maire socialiste d’Allauch, dans son bureau ce jeudi après-midi. © France 3 Provence-Alpes
Roland Povinelli a été mis en examen jeudi pour abus de confiance, faux, utilisation privative de domaine public et détournement de fonds publics par la juge d'instruction marseillaise Anne Tertian. Le maire socialiste d'Allauch a été remis en liberté contre le paiement d'une cautionnement de 50 000 euros à verser dans le délai d'un mois. Roland Povinelli, assisté de son avocat Me Michel Pezet, nie les faits qui lui sont reprochés. Le chef de corruption n'a pas été retenu. Il a reçu une de nos équipes dans son bureau ce jeudi après-midi, son témoignage :
durée de la vidéo: 01 min 25
Reportage de Jean-François Giorgetti et de Frédéric Renard

L'élu avait été placé en garde à vue mardi matin dans les locaux de la brigade financière de la Police Judiciaire à Marseille. Les enquêteurs agissent dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en février pour corruption active et passive, trafic d'influence et détournement de fonds publics. La justice s’intéresse à des permis de construire suspects, des emplois de complaisance et des avantages indus aux proches et à l’entourage du maire élu depuis 1975.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société