• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Camargue : une bombe découverte dans un filet de pêche

© Christian Watier / MaxPPP
© Christian Watier / MaxPPP

Un pêcheur a ramené dans ses filets une bombe de 30 kg de la seconde guerre mondiale. Le groupement de plongeurs démineurs de la Méditerranée est intervenu sur la munition.

Par Mariella Coste

100 000 engins explosifs encore immergés en Méditerranée

C'est l'estimation de la préfecture maritime... Ces munitions représentent un réel danger pour les usagers de la mer selon la préfecture maritime.
Ce jeudi 28 mars, une pêche aurait pu créer un accident. Heureusement, le pêcheur a eu les bons réflexes.

Il a raméné dans ses filets une bombe équivalent à 30 kg de TNT de la seconde guerre mondiale. Il a immédiatement averti le sémaphore de la Couronne qui a envoyé le groupement de plongeurs démineurs (GPD) de la Méditerranée.
Ils sont intervenus sur la munition et l'ont neutralisée.

La préfecture maritime rappelle certaines mesures à prendre dans ces cas, sous peine d'amende :
- interrompre toute manoeuvre de relevage
- prévenir impérativement par VHF (canal 16), le sémaphore le plus proche ou le CROSSMED ou par téléphone au 196.
- si l’engin est bloqué dans les filets ou déjà à bord, il convient de ne pas s’approcher, même passagèrement, à moins de 2000 mètres de toute installation portuaire, de tout rivage fréquenté, de tout autre bâtiment et à plus forte raison d’entrer dans un port et de se conformer aux directives transmises par le CROSSMED ou le sémaphore. 


Vous signalez, vous êtes payés !

Le signalement en mer d’une munition historique est défrayée à hauteur 90 euros pour les particuliers (plongeurs, scaphandriers, etc.) et 300 euros pour les navires (professionnels de la mer).

 

Sur le même sujet

La joie de l'équipe féminine de l'OM et des supporters

Les + Lus