• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Un collectif demande l'ouverture des ports de Nice, Cannes ou Antibes aux bateaux des ONG comme l'Open Arms

Le bateau Open Arms, de l'ONG espagnole Proactiva. / © PAU BARRENA / AFP
Le bateau Open Arms, de l'ONG espagnole Proactiva. / © PAU BARRENA / AFP

La conseillère municipale communiste Cécile Dumas alerte le maire d'Antibes sur la situation des migrants en Méditerranée. Comme le collectif Tous Citoyens, elle lui demande de répondre à une requête du maire de la Seyne-sur-Mer qui souhaite un processus de solidarité pour les bateaux des ONG. 

Par Catherine Lioult

Marc Vuillemot, maire socialiste de la Seyne-sur-Mer dans le Var, a lancé un appel solennel à ses collègues, maire du littoral, au nom de la solidarité.
C'était le 13 août dernier. 
"Je viens ainsi de lancer un appel, que je me suis autorisé à signer au nom de nous tous, les Seynois, pour que les cités portuaires du littoral méditerranéen français, de l'Italie à l'Espagne, comme sur le pourtour de la Corse, se mettent en projet partagé de solidarité humanitaire, et que les unes et les autres de nos communes littorales qui le pourraient et le voudraient demandent au gouvernement de notre Nation des Droits de l'Homme d'être aidées à, simplement, agir pour que survivent ceux qui fuient leurs pays de misère, de guerre ou de sinistre évolution climatique.

Juste en permettant aux bateaux humanitaires de trouver un havre sûr de débarquement que d'autres villes portuaires ne peuvent plus leur assurer, du fait d'ignobles choix politiques de leurs gouvernants ou par impossibilité matérielle ou logistique".
Cet appel est aujourd'hui relayé par une élue PC de la ville d'Antibes.
Cécile Dumas vient d'adresser un courrier ce 16 août au maire de la commune Jean Leonetti. 

Comme vous le savez, des centaines de migrants meurent en Méditerranée sans que l’Europe trouve une solution pérenne. Il suffit de constater les échecs des différentes rencontres de cet été, les gouvernements des pays membres laissent le ministre de l’intérieur Italien Matteo Salvini dicter sa loi et réprimer la solidarité


écrit-elle.
Elle indique ensuite qu'elle espère que le premier magistrat de la ville répondra positivement à la requête du maire de la Seyne. Elle souhaite un travail collectif avec les autres communes pour que cessent les drames humains.


Un appel relayé par le collectif azuréen "Tous Citoyens" 


Le collectif niçois "Tous Citoyens" lance à son tour un appel à destination des maires des villes portuaires des Alpes-Maritimes. Il les interpelle pour que les migrants soient secourus face à une urgence humanitaire.
 

Pour son président David Nakache, 

Menton, Nice, Cannes et Antibes devraient donner l'exemple, répondre immédiatement à l'Open Arms et lui permettre d'accoster au plus vite. Il y a un temps pour l'étude administrative et juridique de la situation de chacun et un temps pour l'urgence humanitaire et le devoir de secours : sauvons des vies, étudions les dossiers ensuite.
 

Ce mardi 20 août, Madrid a annoncé l'envoi  d'un navire militaire à Lampedusa pour récupérer les migrants à bord du bateau de l'ONG espagnole Proactiva Open Arms, dont plusieurs se sont jetés à l'eau dans un geste désespéré pour rallier à la nage l'île italienne.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Gauberti (06)

Les + Lus