• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Enquêtes de région

Un mercredi par mois, après le Soir 3
Logo de l'émission Enquêtes de région

Revoir l'émission du 24 mai : “Le clan des calabrais”

Vendredi 24 mai, la rédaction de France 3 Côte d'Azur vous proposait une enquête consacrée à la «‘Ndrangheta», la mafia calabraise...

Par Olivier Le Creurer

Lutter contre la «‘Ndrangheta», la mafia calabraise, c’est lutter contre l’invisible, l’impalpable…
Et même si les états ou les sociétés civiles parviennent à s’en approcher, la ‘Ndrangheta a bien souvent une longueur d’avance.
Inverser cette tendance, voilà les objectifs que se sont fixés les témoins de notre enquête. Une croisade contre le mal mafieux...


L'émission en intégralité :

> les reportages‘Ndrangheta : l’omerta brisée | Ndrangheta: un cancer mafieux

 


‘Ndrangheta: un cancer mafieux

Un reportage de 26’ de France Montagne – Adrien Gathe – Richard De Silvestro – Montage-graphisme : Alexandre Taba Traduction : Josette Sanna – Violette Del Veccio
La mise sous tutelle de Bordighera et de Vintimille par l’Etat italien, a dévoilé la main mise de la mafia calabraise en Ligurie.
Un système révélé par l’arrestation des frères Pellegrino, entrepreneurs BTP en Italie, mais aussi en France. Trois des quatre frères ont été jugés en septembre 2011 par la justice italienne. Ils ont été reconnus coupables de menaces de mort, de corruption, de tentative d’extorsion, d’exploitation de la prostitution et d’association mafieuse. Un séisme judiciaire, dont les failles laissent entrevoir un mal qui gangrène la Côte d’Azur.



‘Ndrangheta : l’omerta brisée

Un reportage de 26’ de France Montagne – Adrien Gathe – Richard De Silvestro – Montage-graphisme : Alexandre Taba Traduction : Josette Sanna – Violette Del Veccio
Bordighera, une petite ville italienne à quelques kilomètres de Menton.Seule contre tous, une conseillère municipale s’est dressée contre l’une des plus vieilles organisations mafieuses italiennes, en brisant la loi du silence. Désormais, sa vie ne sera plus jamais la même. Depuis trois ans, elle vit sous la protection de la police italienne. C’est le prix à payer pour avoir fait trembler la ‘Ndrangheta.

 

Jérôme Viaud (06)