provence
alpes
côte d'azur
Choisir une région

PointCult'

Tous les samedis à 19h15, juste après le jt de France 3 Côte d'Azur
Logo de l'émission PointCult'

REPLAY. Le spectacle vivant et la crise du Covid : transmettre ou disparaître ?

Le spectacle vivant est à l'arrêt depuis bientôt un an / © France Télévisions
Le spectacle vivant est à l'arrêt depuis bientôt un an / © France Télévisions

Le spectacle vivant est l’un des secteurs les plus touchés par la crise du Covid. A l’exception de quelques semaines, entre les deux confinements, voilà bientôt un an que toutes les salles de spectacle de France sont fermées.

Par Olivier Orsini & Fred Gramond

Revoir l'émission

Toutes les salles de spectacles en France, sont fermées depuis près d'un an. Mais derrière ces structures travaillent de nombreux artistes et techniciens. Les artistes peuvent aussi se rendre dans les établissements scolaires pour animer des ateliers artistiques : théâtre, chorale, danse ou encore photographie.


Sans cette mission d’éducation, de transmission, le spectacle vivant serait vraiment au point mort, en voie de disparition.
C’est le thème du Point Cult de cette semaine : transmettre ou disparaitre et pour cela direction Théâtres en Dracénie.

Les artistes peuvent répéter mais il leur est interdit de donner des représentations devant du public / © France Télévisions
Les artistes peuvent répéter mais il leur est interdit de donner des représentations devant du public / © France Télévisions

Scolaires , seuls spectateurs

Fanny Soriano, créatrice de la compagnie Libertivore, est artiste associée du Théâtres en Dracénie depuis 3 ans.
Après 11 semaines de travail  sur le plateau, elle devait fin janvier présenter au public sa nouvelle création, Ether.

Ether était ensuite programmé à la 4e biennale internationale des arts du cirques prévue tout le mois de février à Marseille.

Malheureusement, crise sanitaire oblige, tous ces rendez-vous sont annulés. 

Ether a pu être montré seulement à un public de scolaires, une classe de terminale du lycée de Draguignan. 
Le succès fut une rendez-vous, et pour  la première fois depuis des mois des applaudissements ont retenti dans la salle.
La compagnie est aussi autorisée à montrer sa création à des professionnels, des programmateurs.

Covid : liberticide pas libertivore

Ether est un duo aérien qui met en scène 2 acrobates, Jeanne Ragu et Pauline Barboux .
Issues de l’académie Fratellini, elles travaillent ensemble depuis 10 ans. 
Elles ont même créé leur propre agrès, unique au monde. Elles l’ont appelé la quadrisse.
4 cordes à la verticale assemblées en 1 point.

La compagnie Libertivore en répétition / © France Télévisions
La compagnie Libertivore en répétition / © France Télévisions

Avec ce spectacle Fanny Soriano aborde la question du rapport à l’autre dans un espace restreint et par là même les paradoxes de toute relation, entre attirance et rejet, rivalité et fraternité…
Deux corps enlacés sur 4 cordes aux visages découverts.
Un ballet aérien de danse contact, loin très loin des règles actuelles de distanciation.
Et ça fait bien un fou !

Ne manquez pas l'émission PointCult' "Transmettre ou disparaître", ce samedi à 19 heures 15 sur France 3 Côte d'Azur. Et réagissez à l'émission avec #pointcult.

 

Plus d'infos :
Site de la compagnie Libertivore : www.libertivore.fr/
Site Théâtres en Dracénie : www.theatresendracenie.com/
Site biennale internationale des arts du cirque –Marseille : www.biennale-cirque.com