La France en vrai

Le lundi en 2e partie de soirée / Le vendredi à 9h15 / Et un mercredi par mois après Enquêtes de Région
Logo de l'émission La France en vrai

“Marseille, ils ont tué mon fils” lundi 11 février après le Soir 3

"Marseille, ils ont tué mon fils" / © Cocottesminute Productions
"Marseille, ils ont tué mon fils" / © Cocottesminute Productions

Souad, Baya et Céline sont des mères marseillaises. Dans les quartiers Nord, elles ont vu naître leurs garçons. Elles les y ont vus se perdre, aussi. Et pour deux d’entre elles, mourir. 

Par Florence Brun

À travers la mémoire du passé, le quotidien chaotique et leurs efforts éperdus pour envisager l’avenir, le film raconte le destin de ces femmes qui restent là, comme sous un plafond de verre, dans les quartiers Nord de Marseille. Orphelines de leur enfant.

Imaginez que, dans votre quartier, une à deux fois par mois, un jeune se fasse tuer par une kalachnikov, des dizaines de coups de couteau ou bien torturer dans une cave par des amis d’enfance.

C’est la réalité des cités de Marseille. Ces exécutions ont lieu de plus en plus devant témoins et sur la place publique.

Alors que le terme "règlement de comptes" jette définitivement le déshonneur sur ces familles déjà dans la douleur, comment les mères survivent-elles à de tels drames ?
 
Baya / © Cocottesminute Productions
Baya / © Cocottesminute Productions


Ce documentaire réalisé par Édouard Bergeon et Philippe Pujol donne sobrement la parole à celles qui portent et donnent la vie, avant de se la faire enlever.

Ces mères nous racontent par bribes leur survie, emmurées dans ces tours qu’elles ne peuvent quitter et où elles se consument lentement dans la douleur.

Un prisme qui fait table rase des préjugés que nous portons sur la violence dans les banlieues.


Marseille, ils ont tué mon fils
Un film de 52' réalisé par Édouard Bergeon et Philippe Pujol.
Co-écrit par Cécile Allegra et Marie-Lise Faure.
Production : Jérôme Duc-Maugé - Cocottesminute Productions.