Ex-SNCM : le Corsica Linea II a pris la mer malgré sa condamnation

La compagnie maritime Corsica Linea, condamnée mardi par le tribunal de commerce de Marseille à cesser son activité de fret entre la Corse et le continent, a bravé l'interdiction en faisant appareiller son cargo de Bastia pour Marseille. 

Le Corsica Linea Dui, un navire roulier battant pavillon portugais, a quitté Bastia peu avant 18H00 pour l'une de ses trois rotations hebdomadaires avec Marseille.

Dans la matinée, le tribunal a condamné Corsica Linea, qui a lancé le 11 janvier une ligne de fret maritime pour concurrencer l'ex-SNCM rebaptisée Maritima Ferries, à cesser toute activité de fret entre l'île et le continent.

Le juge des référés a condamné Corsica Linea "à cesser toute activité de transport de fret" entre Marseille et Bastia pour six mois "à compter du 20 novembre 2015, date du jugement ordonnant la cession de la SNCM" à l'homme d'affaires corse Patrick Rocca "et ce sous astreinte provisoire de 150.000 euros par infraction constatée".

Le Corsica Linea Dui, qui s'appelait précédemment Caroline Russ a remplacé un autre cargo roulier battant pavillon danois et à l'équipage multinational, le Stena Carrier, précédemment armé par Corsica Maritima et rendu à son propriétaire.

Le tribunal, saisi par le secrétaire du comité d'entreprise de l'ex-SNCM et des administrateurs judiciaires, a aussi condamné la société CM Holding (Corsica Maritima) dirigée par un chef d'entreprises corses François Padrona, candidat malheureux à la reprise de la SNCM, "à demander à sa filiale, Corsica Linea de cesser toute activité".

La direction de Corsica Maritima a annoncé à nos confrères de France 3 Corse qu'elle ferait appel, mais celui-ci n'est pas suspensif.

Le délégué CFE-CGC de Maritima Ferries, Pierre Maupoint de Vandeul, a qualifié le jugement de "soulagement" tout en déplorant qu"il survienne "tardivement". Le lancement de Corsica Linea, selon le syndicaliste, a "occasionné un préjudice très important" à Maritima Ferries car "elle a servi de prétexte au revirement de la banque engagée dans le financement du plan de reprise".

Le 5 janvier, jour du lancement de Maritima Ferries, le groupe Berrebi et Corsica Maritima avaient lancé Corsica Linea. Les syndicats de l'ex-SNCM, dénonçant une
"concurrence déloyale", avaient alors empêché le cargo Stena Carrier, affrété par Corsica Linea, d'accoster à Marseille.

Images : France 3 Corse Via Stella