Grève SNCF : trafic fortement perturbé

Un TGV sur deux en circulation en moyenne, quatre TER sur dix et un intercité sur trois: la grève des cheminots perturbe fortement le trafic SNCF ce mardi matin, mais nombre de voyageurs, avertis, ont pris leurs dispositions.

Grève à la SNCF
Grève à la SNCF © AFP
Avec ce mouvement, le troisième en huit semaines, les syndicats (CGT, Unsa, SUD, CFDT ainsi que FO et First non représentatifs),  entendent peser sur les négociations en cours
concernant l'harmonisation des règles de travail dans le secteur ferroviaire en vue de l'ouverture à la concurrence, alors qu'une nouvelle séance de discussion doit se tenir ce mardi matin au niveau de la branche.

Trafic perturbé, pagaille limitée

Sur l'ensemble du territoire, un TGV sur deux, quatre TER sur dix et un intercité sur trois roulent, a indiqué un porte-parole de la SNCF, précisant que le trafic est conforme aux prévisions.
Le trafic est "quasi-normal" sur les grandes lignes internationales.
"Il y a peu de monde dans les grandes gares, d'une part à cause des vacances scolaires
(en région parisienne, ainsi que dans les académies de Toulouse et Montpellier), d'autre part parce que

nous avons envoyé 500.000 mails et SMS aux clients TGV et TER qui ont pu anticiper"


a assuré le porte-parole de la SNCF.
A Marseille, la gare Saint-Charles ne connaissait effectivement pas l'affluence des grands départs, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Quand c'est annoncé à l'avance dans les médias, le gens prennent leurs dispositions"


explique Sabine, l'un des nombreux "gilets rouges" de la SNCF postés pour aider d'éventuels voyageurs en détresse.
"Mon train a été annulé, mais j'ai été prévenue par mail", confirmait Monique, jugeant normal que les cheminots défendent leurs droits.

"Grève massive d'avertissement" 

"C'est une grève massive d'avertissement", a prévenu le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez sur RMC-BFMTV, se félicitant du "front syndical" et confirmant "d'autres journées (d'action) à la mi-mai".

"Ceux qui prennent le train sont en colère tous les jours, parce qu'il y a des retards, des problèmes. Les cheminots font grève pour améliorer le service public de la SNCF"


a-t-il déclaré, estimant que les cheminots "veulent une convention collective qui évite le dumping social".
durée de la vidéo: 01 min 58
Ce matin, à la gare St Charles à Marseille


Vers une ouverture totale à la concurrence

Les négociations, menées à l'échelle de la branche et au sein du groupe public, doivent aboutir avant mi-2016 à l'harmonisation des règles de travail dans le secteur (fret/voyageurs, SNCF/privé). Objectif: aborder dans de bonnes conditions (de sécurité et sans dumping social) l'ouverture totale à la concurrence.
Les échéances se précisent: les lignes TGV devront s'ouvrir à la concurrence à partir de 2020 et TER/Intercités à compter de 2023. 

Pour suivre le trafic en continu :

la SNCF met à disposition du public le suivi du trafic durant cette journée de grève. Pöur le suivre, cliquer ici.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter