Ecole saccagée, ordinateurs volés, stupéfaction à Tallard dans les Hautes-Alpes

L'école Saint-Exupery, à Tallard, a été saccagée dans la nuit de dimanche à lundi. / © Fabien Madigou / FTV
L'école Saint-Exupery, à Tallard, a été saccagée dans la nuit de dimanche à lundi. / © Fabien Madigou / FTV

Ce week-end, les classes de l'école Saint-Exupéry à Tallard (Hautes-Alpes) ont été saccagées et des ordinateurs ont été volés. Une enquête est en cours. L'école rouvrira mardi matin.

Par Ludovic Moreau

A son arrivée à l'école maternelle et primaire Saint-Exupéry, à Tallard (Hautes-Alpes), ce matin vers 7h15, la directrice a découvert les dégâts. "J'ai vu un WC cassé, quand je suis montée dans mon bureau, j'ai vu que la porte avait été défoncée ainsi que d'autres portes de classes". 

L'école qui compte 249 élèves rouvrira dès ce mardi. Une psychologue sera sur place pour accompagner les enfants. 

Les décorations de Noël saccagées

Des individus se seraient introduits dans l'établissement ce week-end. Toutes les décorations de Noël ont été saccagées. Selon nos informations, les vandales auraient utilisé des extincteurs pour détruire les toilettes des enfants de la maternelle. 

Dans cette commune de 2.500 habitants, c'est la stupéfaction. "J'habite à Tallard depuis huit ans, c'est une petite ville très calme, je suis très surpris de ce qui s'est passé ce week-end", raconte un parent d'élève. "C'est choquant de voir ça sur Tallard, je suis super surpris," ajoute un autre.

Le maire de Tallard, Jean-Michel Arnaud, indique que du matériel informatique a également été volé.
Le procureur de la République de Gap s'est rendu sur place, ainsi que l'inspecteur d'académie, surpris par la gravité des faits.

"On a régulièrement des écoles qui font l'objet de graffiti, de fracturation de locaux,  a déclaré Philippe Maheu, c'est vraiment la première fois qu'on a des dégradations aussi importantes et surtout un cambriolage d'une aussi grande ampleur, tablettes et ordinateurs..."

S'en prendre à une école qui est un bâtiment public qui accueille des enfants, symboliquement, c'est quelque chose de fort!

D'importants moyens pour trouver les coupables

Une enquête judiciaire de chef de vol avec effraction et dégradation a été ouverte sous la direction du parquet de Gap , elle a été confiée à la brigade de recherche de Gap appuyée par les gendarmes de La Saulce. Une quinzaine de militaires a été déployée à l'intérieur de l'école, dont des techniciens en identification criminelle pour faire des relévés d'empreintes.

"C'est un choc pour tout le monde, la gendarmerie a mis le paquet, avec la brigade de recherche et la brigade scientifique. L'idée est de rassurer la communauté scolaire et de retrouver les coupables", insiste le maire de Tallard.
Une enquête de la gendarmerie est en cours / © Fabien Madigou / FTV
Une enquête de la gendarmerie est en cours / © Fabien Madigou / FTV
Jean-Michel Arnaud s'est dit scandalisé, il y a déjà eu des intrusions dans l'établissement, "mais cette fois, les dégradations sont beaucoup plus importantes", a-t-il précisé. Le préjudice s'élèverait environ à 15 000 euros pour le vol et 5 000 euros pour les dégradations.

"C'est plutôt exceptionnel, a confirmé le procureur de Gap, Florent Crouhy, c'est intolérable et inacceptable et il y aura une réponse la plus ferme possible lorsque les auteurs seront identifiés."

Les caméras de surveillance de l'établissement devraient faciliter l'enquête, la vidéosurveillance des communes voisines devrait aussi permettre de pister les vandales lors de leur fuite.

Le procureur a précisé qu'il est venu apporter son soutien au personnel éducatif "peu habitué à ce genre de faits qu'on connaît plutôt dans les grandes villes."
"Aucune justification ne peut être apportée à ce geste intolérable qui pénalise l’apprentissage des enfants
et les enseignants", a réagi la député des Hautes-Alpes Pascale Boyer. 

Ce lundi, l'école restera fermée, la directrice appelle les parents à venir récupérer leurs enfants, qui sont, pour le moment, tous confinés dans la salle de cantine.

"Ce que l'on souhaitait en priorité, c'est de ne pas donner une image terrifiante de l'école aux enfants, ils ont entre 3 et 10 ans", rassure le maire de Tallard.

Sur le même sujet

Les + Lus