VIDÉO. Législatives 2022 : retrouvez le débat des candidats de la 2ème circonscription des Hautes-Alpes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Agathe Voisin

La santé, la politique migratoire, l'agriculture ou encore les transports… Sur le plateau de France 3 Provence-Alpes, des citoyens de la 2ème circonscription des Hautes-Alpes sont venus interroger sur ces thématiques les candidats aux législatives des 12 et 19 juin prochain. Retrouvez les temps forts du débat et le replay en vidéo.

Dans l'arène politique, qu'est devenu le plateau de France 3 Provence-Alpes, des candidats ont répondu aux questions des citoyens. Ces candidats visent un siège de député dans la 2e circonscription des Hautes-Alpes.

Cette circonscription regroupe les canton d'Aiguilles, de l'Argentière-la-Bessée, de Briançon-Nord, de Briançon-Sud, de Chorges, d'Embrun, de la Grave, de Guillestre, du Monêtier-les-Bains, d'Orcières, de Saint-Bonnet-en-Champsaur, de Saint-Firmin et de Savines-le-Lac. Cela représente 62.374 habitants pour une superficie de 3.593 km2.

Le député sortant est Joël Giraud (LREM), nommé secrétaire d’État à la Ruralité en 2020, puis ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les collectivités. Il repart en campagne avec sa suppléante Claire Bouchet. En 2017, il avait été élu avec 68,2% des suffrages. 

Les candidats ont été interrogés pour ce débat par des citoyens de leur circonscription. Des personnalités issues de la société civile venues chacune porter un thème. Nicole Tagand, membre de l'association "L'étoile ferroviaire" qui milite pour le maintien des trains et des gares dans cette zone de montagne, Edouard Pierre, éleveur de brebis à Ancelle et président des Jeunes Agriculteurs des Hautes-Alpes, Marie-Pierre Tempio, Aide-soignante à l'hôpital d'Embrun et secrétaire générale de la CFDT santé, Paquerette Forest, membre de l'association "Tous migrants".

La santé

Les débats se sont ouverts sur le thème de la santé, et plus particulièrement sur le sort de l'hôpital d'Embrun. Reconstruction, rénovation? En juillet, un décision devrait être prise. 

Marie-Pierre Tempio, aide-soignante à l'hôpital d'Embrun et secrétaire générale de la CFDT santé, regrettant que le dossier n'avance pas depuis 2010 et les premières études de faisabilité, rappelant la fermeture de 22 lits et un hôpital en train de péricliter. Elle a interpellé Carole Chauvet (LR), conseillère départementale et conseillère municipale de Crots et ancienne membre du conseil de surveillance de l'hôpital d'Embrun. Cette dernière s'est prononcée sur une action rapide pour l'hôpital.

Joël Giraud a été interpellé sur les métiers de la santé, pour redonner du goût à ces métiers.

Le député sortant souhaite "donner encore plus d'attractivité, et revaloriser les carrières et sur le long terme".

Les déserts médicaux sont un fléau. Capucine Monal souhaite "redonner accès à tous le monde à la santé, supprimer le Numerus Clausus, et mettre en place une obligation d'exercer".

La politique migratoire

Carole Chauvet (LR) a été interpellée sur les mineurs non accompagnés et leur prise en charge par Paquerette Forest, membre de l'association "Tous migrants". La candidate LR s'est prononcée en faveur d'un collectif large pour définir une politique migratoire globale dans les Alpes et les Pyrénées.

L'hébergement des migrants a été aussi évoqué. Joël Giraud est revenu sur tout ce qui a été mis en place.

Capucine Mounal, candidate NUPES, a été interpellée sur le contrôle aux frontières sur cette thématique.

"Une commission d'enquête parlementaire a déjà été faite sur ce sujet", a rappelé la candidate, se prononçant pour une harmonisation des politiques migratoires en Europe.

"Si demain je suis députée, je veux faire appliquer la loi, pour un accueil plus digne, ne plus séparer les familles, c'est inacceptable".

L'agriculture

Edouard Pierre, éleveur de Brebis à Ancelle et président des jeunes Agriculteurs des Hautes-Alpes s'est quand à lui intéressé à l'harmonisation européenne fiscale, sociale et règlementaire mais aussi à la loi Egalim.

La candidate LR s'est prononcée en faveur de cette demande. Joel Giraud souhaite inciter à l'installation.

Sur le foncier, 70% de terre arable par le passé, 50% actuellement, l'éleveur s'inquiète de savoir comment protéger les terres agricoles, et quelles garanties pour les jeunes qui voudraient s'installer.

Joel Giraud, souhaite inciter à l'installation avec de nombreuses infrastructures.

Carole Chauvet (LR), s'est dite favorable à tenter de ménager tourisme et agriculture, soulignant la qualité de cette agriculture biologique, la plus répandue dans la région.

Au sujet de la prédation du loup et du pastoralisme. Capucine Mounal souhaite "une concertation, pour la préservation du loup et des troupeau".

La candidate NUPES s'est prononcée pour une nouvelle façon de consommer, redonnant un rôle essentiel aux agriculteurs pour une meilleure consommation.

Les transports

L'augmentation des tarifs de la SNCF, sur les TER, certains territoires oubliés ont été évoqués par Nicole Tagand, membre de l'association "L'étoile ferroviaire".

La candidate LR, Carole Chauvet a rappelé les investissements du département sur le ferroviaire. Et se prononce en faveur "de l'augmentation des rotations sur les rails et abandonner les cars".

De son côté, Joël Giraud a détaillé les aides financières de l'Etat pour certaines lignes déjà actées et a déclaré "vouloir aller plus loin, pour faire en sorte que les usages soient pris en compte, avec des niveaux de service mis en place".

Capucine Mounal, candidate NUPES, a été interpellée sur les gaz à effets de serre.

La candidate souhaite "un meilleur maillage des transports en commun et réinvestir dans les trains et rouvrir les gare et les guichets, car c'est un territoire dépendant du tourisme". 

Tout cela pourrait favoriser l'attractivité territoriale, sur les autres thématiques.

Neuf candidats se présentent dans la 2e circonscription des Hautes-Alpes au premier tour de scrutin du 12 juin : 

  • Boris Guignard (Lutte Ouvrière)
  • Capucine Mounal (NUPES)
  • Rémi Roux (Sans étiquette)
  • Yann Passereau (Animaliste)
  • Joël Giraud (Ensemble)
  • Carole Chauvet (Les Républicains)
  • Sandrine Bessonnier (Les Patriotes)
  • Margot Pelissier (Reconquête)
  • Louis Albrand (Rassemblement National).