Incendies : ne gênez pas les canadairs en intervention !

Canadair à l'écopage en rade de Hyères / © Marine Nationale
Canadair à l'écopage en rade de Hyères / © Marine Nationale

Vous êtes sur la plage et soudain, un canadair vient  prendre sa cargaison d'eau de mer avant de faire un larguage sur un incendie : éloignez vous, c'est le message de la Préfecture maritime de la Méditerranée.  

Par Catherine Lioult

Ne gênez pas les Canadairs ! Le message de la Préfecture Maritime est clair !
Le risque d 'incendie est majeur dans les massifs, en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, et des centaines de pompiers sont pré-positionnés pour intervenir sur le moindre départ de feu. Dans les airs, canadairs, hélicoptères bombardiers d'eau sont également susceptibles d'intervenir à la moindre alerte.



La préfecture maritime de la Méditerranée rappelle  donc qu’il est dangereux et interdit de s’approcher des avions en opérations lors des phases d’écopage. Tous les plans d'eau sont potentiellement concernés sans préavis et peuvent être survolés par à basse altitude.
A partir du survol de repérage, toute personne (nageur, plongeur, plaisancier…) doit s’éloigner au plus vite à plus de 500 mètres de l’axe de présentation pendant toute la durée des opérations, et jusqu’à une heure après le dernier survol. Les Canadairs sont prioritaires sur les autres aéronefs pouvant utiliser le plan d’eau (hydravions civils, ULM).

Attention, risque de poursuites !


Le non-respect de ces dispositions expose l’auteur à des peines et poursuites (contravention de 1ere classe et renvoi éventuel devant le Tribunal maritime de Marseille). Par ailleurs, un contrevenant ayant volontairement gêné les secours peut être renvoyé devant le tribunal correctionnel pour entrave à une opération de secours (art. 223-5 à 223- 7 du Code pénal).

Sur le même sujet

Du vrac vers les zéro déchets

Près de chez vous

Les + Lus