• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Affaire PIP: la rédaction enquête

© SEBASTIEN NOGIER / AFP
© SEBASTIEN NOGIER / AFP

Deux ans après les premières révélations de l'affaire PIP, la rédaction de enquête sur ce scandale.

Par Régions

Deux ans après les premières révélations de l’affaire PIP, la rédaction de France3 Provence-Alpes enquête sur ce scandale et les conséquences de   la recherche de la beauté à tout prix.


Un magazine présenté par Olivier Gerbi

Invité: Dr Jean-Luc Le Gall

président du Conseil Régional de l’Ordre des Médecins

Voir ici enquête de région en intégralité

Affaire PIP: la rédaction enquête

Enquêtes de régions : l'affaire PIP "beauté... par france3provencealpes

L'affaire PIP : retour sur un scandale

Un reportage de 26 minutes de Yannick Aroussi - Christian Mathieu - Thierry Macquet Montage : Martine Morand –Mixage : Pascal Arnold

Le scandale a été découvert en mars 2010 par l’AFSSAPS, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, après de nombreux signalements de la part de médecins : la société Poly implant Prothèses, basée à la Seyne-sur-Mer et n°3 mondial des fabricants de prothèses mammaires, aurait produit pendant des années des implants mammaires constitués d’un gel ‘‘maison’’non conforme à la réglementation. L'utilisation de ce gel aurait conduit à un nombre important de ruptures des implants, provoquant le plus souvent de très fortes irritations ou des réactions inflammatoires chez les porteuses.

Placée en liquidation judiciaire, l’entreprise PIP a fermé peu de temps après,

laissant 120 salariés sur le carreau. Depuis, 2500 femmes ont porté plainte en France pour tromperie aggravée et certaines pour blessures involontaires. On estime que 400 000 à 500 000 femmes dans le monde seraient porteuses d’implants PIP.

Comment une telle fraude a-t-elle été possible ? Réponse dans le reportage qui revient sur ce scandale, à travers les témoignages d’anciens salariés, de victimes et d’avocats. Tous se préparent à assister au procès pour tromperie aggravée qui devrait se tenir à Marseille d’ici la fin de l’année.

Beauté fatale

 

A l'origine d'une intervention de chirurgie esthétique, il y a toujours un regard. Celui que l'on porte sur soi-même. Un nez trop long, une poitrine trop petite, des cuisses trop grosses, entraînent souvent une mésestime de soi, un complexe, voire un mal-être profond. Un désir peut alors apparaître : changer d'apparence...

 

En France, en 2011, 262 000 personnes - dont 90 % de femmes - ont choisi de se faire opérer. Et le nombre d'interventions de chirurgie esthétique est en constante augmentation. Derrière cette quête de la beauté ou cette volonté d'effacer les marques du vieillissement, se pose une question : le bistouri peut-il réparer les âmes ?

 

Le reportage suit plusieurs femmes dans leur parcours - de la consultation initiale jusqu'au bloc opératoire, de la salle de réveil à la chambre, puis au retour à la vie quotidienne. Comme Céline, une jeune femme de 30 ans qui se fait opérer pour obtenir une poitrine plus grosse ou Marie, grand-mère de 62 ans qui souhaite un lifting parce qu'elle refuse de voir son visage se rider. Et pour mieux comprendre les raisons qui poussent les femmes à se faire opérer, le reportage donne aussi la parole à des chirurgiens plasticiens, à un psychiatre et au philosophe Jean-François Mattei.


 

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus