Cannes : Le G20 : 85% de l'économie mondiale

© AFP PHOTO / POOL / HOANG DINH Nam
© AFP PHOTO / POOL / HOANG DINH Nam

Son rôle : Les principales puissances, y compris les pays émergents, travaillent à résoudre et éviter les turbulences

Par Yves LEBARATOUX (avec AFP)

video title

Cannes G20 : Sapeurs-pompiers en renfort

Même les sapeurs-pompiers sont sur le pont pour ce G20. 70 hommes des Bouches du Rhône ont été appelés en renfort. Ils vont participer aux missions de protection et de secours. Ils viennent du centre de secours de Vitrolles

video title

video title

Cannes G20 : Palais des Festivals au peigne fin

Less périmètres de sécurité ont déjà été mis en place autour du Palais des Festivals, un Palais qui n'a jamais aussi bien porté son surnom de bunker. Les démineurs ont passé au peigne fin la grande salle de réunion.

video title

video title

G20 Cannes : Entraînement PGHM à La Turbie

A quelques jours du G 20, les entraînements se multiplient dans les différents corps de métiers qui assureront la sécurité des personnes et des biens pendant l'événement. Les hommes du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de St-Sauveur-sur-Tinée ont réalisé un exercice de secours

Le G20, dont les chefs d'Etat et de gouvernement se réunissent jeudi et vendredi
à Cannes (sud-est de la France), a été créé à la fin des années 1990 en réponse aux crises russe et asiatique et regroupe les principaux pays industrialisés et émergents de la planète.

Qui sont les participants?

Les membres du G20 sont les pays du G7, club rassemblant les principaux pays industrialisés (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni), plus douze pays émergents (Afrique du Sud, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Brésil,
Chine, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Mexique, Russie et Turquie).

La vingtième place est occupée par l'Union Européenne, représentée par le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso.
Le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) participent à ces travaux, et l'Espagne et les Pays-Bas sont régulièrement invités aux réunions du G20.
Selon ses fondateurs, ce groupe représente quelque "85% du Produit intérieur brut mondial, 80% du commerce international (y compris les échanges internes à l'UE) et les deux tiers de la population mondiale", lui donnant un poids politique et une forte légitimité.

LISTE DES MEMBRES DU G20, QUI REUNIT 19 PAYS, AINSI QUE L'UNION EUROPEENNE

* Afrique du Sud


* Allemagne


* Arabie saoudite


* Argentine


* Australie


* Brésil


* Canada


* Chine


* Corée du Sud


* États-Unis


* France


* Inde


* Indonésie


* Italie


* Japon


* Mexique


* Royaume-Uni


* Russie


* Turquie


* Union européenne


 

 

A quand remonte le G20?

Sa naissance en 1999 s'était faite à l'initiative du G7. Suite aux crises financières qui avaient éclaté successivement en Asie, en Russie et en Amérique latine, ce club de pays riches a voulu mettre en place une instance où les principales puissances mondiales, y compris les pays émergents, pourraient travailler en commun à résoudre et éviter ces turbulences.

Plus largement, le G20, dont la France assure actuellement la présidence, est la principale enceinte pour la coordination économique internationale depuis que ses dirigeants en ont décidé ainsi lors de leur réunion à Pittsburgh (Etats-Unis), en septembre 2009.

Les dirigeants du G20 se sont déjà réunis cinq fois en sommet, en novembre 2008 à Washington, début avril 2009 à Londres, fin septembre 2009 à Pittsburgh (Etat-Unis), en juin 2010 à Toronto (Canada) et novembre 2010 à Séoul. Le Mexique prendra pour
un an la présidence du G20 à l'issue du sommet de Cannes.

Le G20 va ausculter l'Europe et tenter d'empêcher une nouvelle récession :
Les grandes puissances se retrouvent jeudi pour un sommet du G20 à Cannes, en France, où l'Europe va présenter son plan anti-crise réclamé, entre autres, par les Etats-Unis et demander aux pays émergents de faire leur part pour contrecarrer les risques d'une nouvelle récession.
Les chefs d'Etat et de gouvernement des vingt principaux pays riches et émergents, qui se réuniront pendant deux jours sur la célèbre Croisette de la Côte d'Azur, doivent adopter un vaste "plan d'action" pour endiguer le ralentissement de l'économie mondiale.

Les Européens arriveront avec le sentiment du devoir accompli: sous la pression des Américains mais aussi des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), la zone euro s'était engagée à trouver, avant ce sommet, une solution durable à sa crise de la dette.
Les dirigeants européens ont abouti in extremis la semaine dernière à un accord pour créer une sorte de fonds monétaire européen censé empêcher que la crise n'emporte l'Italie puis le reste de l'Union monétaire, ce qui plongerait la planète dans le marasme économique.
"Je crois que le résultat sera accueilli avec soulagement par le monde entier qui attendait des réponses fortes de la zone euro", a déclaré le président français Nicolas Sarkozy.
Les marchés financiers et les partenaires de l'Europe ont salué son accord, sans pour autant lui donner quitus.

Sans relâcher la pression, le président américain Barack Obama a appelé à une mise en oeuvre rapide du plan européen, tout en précisant qu'il ne s'agissait que d'une "première étape".
La France, qui transmettra en fin de semaine la présidence du G20 au Mexique, avait fait d'un accord européen le préalable essentiel au succès de la réunion de jeudi et vendredi. Elle espère donc à présent obtenir des engagements des autres grandes puissances.
Cela doit prendre la forme d'un "plan d'action de Cannes" : chaque pays de ce club qui pèse 85% de l'économie mondiale présentera deux ou trois mesures pour participer à la relance de la croissance ou, au moins, à la résorption des déséquilibres internationaux.
Sept grandes économies, mises sous surveillance au printemps en raison de leurs déficits ou excédents nuisibles à leurs partenaires, seront particulièrement attendus : Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Inde, Japon et Royaume-Uni.
Le G20 va-t-il rééditer l'exploit de 2008-2009, lorsqu'il avait su coordonner la lutte contre la récession? Les temps ont changé, et sa tâche s'est compliquée.
Les Européens, englués dans la crise, n'ont aucune marge de manoeuvre budgétaire.

Et si les Etats-Unis ont annoncé leur grand plan pour l'emploi, les jeux politiques américains rendent son adoption incertaine.
Du coup, les regards occidentaux se tournent vers les pays émergents, Chine en tête.
Dans l'esprit de la présidence française du G20, le sommet de Cannes devait être l'heure de vérité pour définir la place de Pékin dans l'économie mondiale.
Elle a fait de la réforme du système monétaire international sa priorité, avec un objectif clair: obtenir un calendrier en vue d'une convertibilité du yuan, la monnaie chinoise accusée par Européens et Américains d'être volontairement sous-évaluée pour favoriser les exportations chinoises à leur détriment.
La Chine sera bien au centre de l'attention. Mais pour une autre raison. La zone euro a dû se résoudre à se tourner ouvertement vers les Brics pour qu'ils prêtent de l'argent à ses maillons faibles.
Le président chinois Hu Jintao arrive donc à Cannes en position de force, courtisé par le Vieux Continent. Les dirigeants du G20 discuteront du meilleur moyen pour faire participer les émergents au sauvetage de l'euro.
Au coeur des débats figureront les ressources du Fonds monétaire international (FMI).

Certains pays émergents veulent les augmenter pour faire face à la crise, mais Washington s'y oppose.
Les autres priorités françaises, en matière de régulation, risquent de passer inaperçues. Après en avoir fait un cheval de bataille, Paris et Berlin espèrent notamment obtenir du G20 une formulation qui permette à un groupe de pays pionniers, vraisemblablement dans la zone euro, d'instaurer une taxe sur les transaction financières.

La Côte d'Azur transformée en forteresse :
La Croisette de Cannes transformée en camp retranché pour le sommet du G20 jeudi et vendredi, Nice envahie par des milliers de manifestants altermondialistes mardi : la Côte d'Azur se prépare à un double rendez-vous à haut risque avec pour objectif zéro anicroche.

Dans cette région du sud-est de la France, la ville de Cannes, haut-lieu du cinéma  mondial, se frotte les mains à l'approche "plus grand sommet
international jamais accueilli en France
" et de sa couverture planétaire. Elle a loué son Palais des Festivals et additionnera 35.000 nuitées d'hôtel, en hébergeant quelque 8.500 délégués officiels et journalistes.
Carlton ou Majestic : les 25 Chefs d'Etat et de gouvernement du G20 seront tous hébergés dans quatre fleurons hôteliers cannois du bord de mer. Pas question de faire des allers-retours depuis de somptueuses villas ou hôtels du Cap d'Antibes, qui avaient d'abord été envisagés par certains.
Dès lundi minuit jusqu'à vendredi après-midi, la croisette sera une forteresse entièrement réservée aux délégations officielles et aux riverains munis de cartes sésames. Une deuxième zone sécurisée englobant le centre-ville sera aussi un accès extrêmement restreint, tandis que les principaux axes menant à Cannes seront lourdement contrôlés.
Même la date de rentrée des classes après les vacances de la Toussaint a été repoussée du jeudi au lundi 7 pour six établissements scolaires du centre-ville.

Les forces de l'ordre - 12.000 personnes arrivant de partout en France - sont toutes mobilisées, de la cavalerie de la Garde républicaine (gendarmerie) à la gendarmerie maritime.
"Durant le G20 à Cannes, on se doit d'être ultra-réactifs", souligne un responsable du GIPN de Nice, unité d'élite amenée à intervenir par exemple sur des prises d'otages. "Le positionnement de tireurs d'élite sur les zones des itinéraires des chefs d'Etat commencera à partir du moment où ils auront posé le pied dans le département", précise-t-il sous couvert d'anonymat.

Nice à 30 km de là, forte d'un renfort de 2.500 personnels des forces de l'ordre, se concentrera de son côté sur le bon déroulé d'une manifestation altermondialiste internationale qui pourrait attirer mardi quelque 10.000 personnes (selon les  organisateurs) sur un parcours excentré dans le nord-est de la ville.
Tout membre des "blacks blocs" - les groupes les plus virulents de militants anarchistes ou autonomes - repéré dans les Alpes-Maritimes sera remis à la justice, également mobilisée cette semaine.

Patrouille mixte franco-italienne

Le député-maire de Nice Christian Estrosi, qui se dit "extrêmement vigilant", espère une manifestation aussi paisible que celle reléguée au Havre en mai, loin de la réunion du G8 de Deauville (nord-ouest).
"J'apprécie le message social constructif des ONG qui s'inscrit dans le G20, notamment sur la régulation financière", souligne Christian Estrosi.
"La pire des choses serait que cela ne se passe pas bien et que leur message ne soit pas entendu", note le maire selon qui certaines ONG participantes seront reçues à l'Elysée par le président français Nicolas Sarkozy le lendemain mercredi.

Les organisateurs niçois espèrent effectivement montrer "la richesse du mouvement" et même attirer la population à des conférences-débats mercredi et jeudi. Et ils ont distribué des tracts le long du trajet de la manifestation pour rassurer les commerçants.

"Il n'y aura pas de tentative de confrontation au sommet du G20, qui se déroule dans un autre lieu, à une autre date", juge l'un d'entre eux Franck Gaye. Quant aux mouvements anarchistes, "ils ont plutôt lancé un appel à aller partout en France puisqu'il n'y aura plus de forces de l'ordre ailleurs!"
 

Sur le même sujet

Les + Lus