Cap d'Ail:2ème manifestation des altermondialistes

Les revendications portent sur la suppression des paradis fiscaux. Promesse faite lors des précédents sommets

Par Yves LEBARATOUX (avec AFP)

video title

Cap d'Ail : Manifestation des Altermondialistes

La 2ème manifestation contre le sommet des Altermondialistes a commencé en fin de matinée à Cap d'Ail, tout près de Monaco. Cette fois, les revendications portent principalement sur la suppression des paradis fiscaux. Promesse faite lors des précédents sommets

Quelque 250 altermondialistes ont manifesté calmement à Cap d'Ail (Alpes-Maritimes)
pour dénoncer l'évasion de milliards d'euros vers les paradis fiscaux, avant d'être bloqués à un kilomètre de la principauté de Monaco par un important barrage de police.
.

Dans une mise en scène festive clôturant la manifestation, deux hommes d'affaires munis de mallettes débordant de billets de banque se sont vus refuser l'accès à la principauté, avant d'être ligotés, bâillonnés et transformés en poteaux pour barrer l'entrée de Monaco, alors qu'à quelques kilomètres de là s'ouvrait à Cannes le sommet des principaux pays riches et émergents du G20.
"Nous venons officiellement de fermer le paradis fiscal de Monaco", a proclamé le maître de cérémonie. "Enfin, les impôts que vous n'avez pas payés font servir à construire des écoles", a-t-il dit, en s'emparant des mallettes de billets.
Un autre manifestant s'est installé au milieu d'un île fictive improvisée, entourée de coupures de 500 euros à l'effigie du président Nicolas Sarkozy au côté du Prince Albert II de Monaco.

L'image d'un paradis fiscal, voire d'une blanchisserie d'argent, continue à coller à la peau de la principauté de Monaco, qui s'en offusque après avoir conclu des accords de coopération avec les administrations fiscales de 24 Etats.
Cette transparence accrue lui a permis de sortir en 2009 de la "liste noire" des paradis fiscaux établie par l'OCDE, puis de la "liste grise".

Mais pour Eva Joly, participante surprise de ce défilé frontalier, "les exigences de l'OCDE sont totalement insuffisantes pour définir des paradis fiscaux".
La candidate d'Europe Ecologie-Les Verts à la présidentielle, qui se bat sur cette question depuis quinze ans, a récemment déposé une résolution au Parlement européen
"pour que l'Europe ait ses propres critères". "Je dénonce le fait que le G20 se contente des critères de l'OCDE sur les paradis fiscaux", a-t-elle commenté.
"Monaco, c'est 35.000 habitants et 340.000 comptes bancaires", a noté Eva Joly. Et "120 milliards d'argent grec se trouvent dans les banques suisses, alors que la Grèce est en train d'attendre 8 milliards d'euros de l'Europe. C'est insupportable".
"Les paradis fiscaux servent aux riches européens pour ne pas payer d'impôts, ainsi qu'au blanchiment de l'argent du crime, tandis qu'ils privent les pays pauvres de ressources", a dénoncé l'eurodéputée.

Voir le reportage ci-joint : Laurence Collet : Journaliste

                                            Bertrand Tang : Journaliste Reporteur d'images

                                            Nathalie Brancato : Monteuse


5 Espagnols interpellés à Nice avec des bâtons de ski suspects :
Cinq jeunes Espagnols ont été interpellés jeudi après-midi pour "participation à un groupement en vue de commettre des dégradations" sur la Promenade des Anglais
à Nice.

Les deux femmes et trois hommes étaient en possession, dans le coffre de leur voiture, de "bâtons de ski transformés en armes", selon la police.
Par ailleurs, cinq Français qui avaient été placés mercredi en garde à vue pour "possession de chaînes et de tubes", ont été relâchés.
 

Sur le même sujet

Les + Lus