• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Coupe de la Ligue : Nice au bout du suspense

Mené à 3 reprises, les Aiglons sont allés chercher leur qualification pour les 1/2 face à Dijon "avec les tripes"

Par Yves LEBARATOUX (avec AFP)

video title

Coupe de la Ligue : Nice au bout du suspense

Mené à trois reprises dans un quart de finale palpitant, Nice est allé chercher sa qualification pour les demi-finale de la Coupe de la Ligue, avec hargne et détermination aux dépens d'une formation de Dijon qui a tout perdu avec l'échec de Sankharé dans la série de tirs au but

Mené à trois reprises dans un quart de finale palpitant, Nice est allé chercher sa qualification pour les demi-finale de la Coupe de la Ligue, avec hargne et détermination aux dépens d'une formation de Dijon qui a tout perdu avec l'échec de Sankharé dans la série de tirs au but.

Les promus bourguignons ont pourtant pris la marque par l'intermédiaire de Guerbert
(19ème), puis de Jovial (62ème) et Bautheac sur un penalty consécutif à une faute de
Gomis sur Sankharé en fin de prolongation (117ème).

Mais cela n'a pas suffi à fairetaire des Niçois devenus hyper réactifs depuis leur 4-4 signé à Lille en championnat.
Le latéral gauche argentin Monzon, auteur jusque là de cinq buts toutes compétitions confondues sur penalty, a placé un fantastique coup franc du gauche sous la barre pour recoller à 3 partout au bout du suspense de la prolongation.


Dijon qui avait éliminé aux tours précédents Valenciennes, puis le PSG toujours sur le score de 3-2 a bien cru récidiver au Ray face au finaliste de l'épreuve en 2006 et entrer dans l'histoire avec une première demi-finale à son palmarès.

L'OGCN a coupé la route à la formation de Carteron qui a aligné l'une de ses trois recrues hivernales, le milieu international ghanéen Bernard Kumorzi (ex Panionos Athènes), les deux autres, l'attaquant ivoirien Ahmad Koro Koné (ex Spartak Trnavia SLV) et l'international Espoir Gaël Kakuta dont le prêt pour six mois par Chelsea a été officialisé pendant le cours du match n'étant pas qualifiés.

D'ici à samedi et la reprise du championnat, Nice et Dijon devront digérer leurs 120 minutes de jeu avant des confrontations importantes pour le maintien respectivement à Brest et face à Evian TG.

Tirage au sort Demi-finales: Lorient-Lyon et Marseille-Nice à l'affiche :
Lorient-Lyon (31 janvier) et Marseille-Nice (1er février) constitueront les deux affiches des demi-finales de la Coupe de la Ligue, selon le tirage au sort.
La finale est prévue le 14 avril au Stade de France.
 

Réactions à l'issue de la rencontre :

René Marsiglia (entraîneur de Nice) :

"Je suis fier de m'identifier à cette équipe qui assume ses erreurs et avance. Sa réaction pour revenir trois fois au score m'a fait plaisir. Elle n'a jamais baissé les bras. Je pense à la réaction de Kevin Gomis qui fait une bêtise sur le penalty de Dijon en fin de prolongation et qui prend ses responsabilités pour tirer le 3ème tir au but, cela me donne des frissons. Mais il faudrait quand même apprendre à encaisser moins de buts. Nous sommes à une marche du Stade de France, c'est vrai. Mais c'était déjà le cas l'an passé et nous n'avions pas su saisir notre chance devant Lille en Coupe de France.
Alors, ce soir, nous sommes contents de ce que nous avons réalisé mais nous ne regardons pas plus loin. Il faut déjà digérer et récupérer ce match face à Dijon, les prolongations, le stress des tirs au but pour préparer le déplacement à Brest
".


Patrice Carteron (entraîneur de Dijon) : "Il fallait être héroïque pour l'emporter à Nice. Une fois de plus, il y a des décisions singulières à deux secondes de la fin du match. Si c'est Marseille, l'arbitre ne siffle pas le coup franc. Il a eu peur de ne pas pouvoir repartir. Il nous l'a fait à l'envers. Nous avons été stoppés de manière lamentable, par des décisions qui n'ont pas lieu d'être. On a tout contre nous. Nous avons fait un parcours magnifique".


Kevin Gomis (Nice) : "Pour quelqu'un jouant très peu, je suis passé par toutes les couleurs devant Dijon. Après ma faute sur Sankharé à l'origine du troisième but adverse sur penalty, j'était très abattu. J'avais été si naïf sur l'action. Je vais retenir la leçon. J'avais à coeur de me faire pardonner et j'ai pris mes responsabilités dans la séance de tirs au but. A Naval, au Portugal, je tirais les penaltys. En pro, cette qualification est ma plus grande émotion. Nous n'avons qu'une envie: emmener nos supporters au Stade de France".


François Clerc (Nice) : "Après Lille, c'est de nouveau un scénario incroyable! Il a tourné en notre faveur. On sait bien que cela ne nous sourira pas toujours. Il y a des petites choses à corriger dans notre jeu, mais
dans l'esprit, on est là. Il y a une forte identité dans notre club qui nous pousse à ne rien lâcher. On a peut-être mis un peu de temps à le comprendre mais maintenant on l'a bien dans la tête.
"
 
 3 à 6 semaines d'arrêt pour Nemanja Pejcinovic :

Le défenseur serbe de l'OGC NICE Nemanja Pejcinovic, sorti sur blessure au début de la rencontre, souffre d'un claquage à la cuisse qui le contraindra à trois à six semaines d'indisponibilité, a-t-on appris mercredi, auprès de René Marsiglia l'entraîneur azuréen.
Déjà alerté par une pointe à la cuisse lors de Lille-Nice (4-4) dernier match de la phase aller de Ligue 1, Nemanja Pejcinovic a dû quitter ses partenaires à la 19ème minute du quart de finale de la Coupe de la Ligue.
"Il avait ressenti un petit quelque chose lors de l'échauffement sans que cela remette en question sa participation. Il s'est malheureusement claqué. Encore un joueur de moins mais pas de souci, notre effectif fera face", a souligné René Marsiglia qui a écarté l'idée de recruter un défenseur supplémentaire durant le mercato hivernal.

Nice a perdu Larrys Mabiala, défenseur polyvalent, transféré en Turquie à Karabükspor.
 

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus