Début d'incendie à La Cayolle (Marseille)

Le feu de végétation s'est déclaré vendredi en fin d'après-midi aux portes des Calanques.

Par Matthias Julliand

Une douzaine d'engins et près de 50 marins-pompiers ont été dépêchés sur les lieux ainsi que des moyens aériens. Il était environ 17 h lorsque les premières flammes étaient aperçues sur les hauteurs de La Cayolle, près de Sormiou. Moins de deux heures plus tard, le feu était complètement circonscrit. Environ cinq hectares seraient partis en fumée.

Le Var et les Bouches-du-Rhône sur le qui-vive

Les fortes chaleurs de ces dernières semaines ont renforcé le risque d'incendie dans la région. Conséquence directe de cette météo favorable aux feux de forêt, de nombreux secteurs ont vu leur accès soit limité soit tout simplement interdit au public.

Dans le département des Bouches-du-Rhône, les Alpilles, Chambremont, Montagnette ou Sulauze Castillon sont ainsi classés en "niveau noir". Randonneurs et automobilistes ont interdiction de s'y rendre. D'autres massifs, moins exposés comme les Calanques, la Sainte-Victoire et la Sainte-Baume restent accessibles mais uniquement le matin, entre 6 h et 11 heures.

Les marins-pompiers de Marseille se tiennent prêts

Dans le cadre de son entraînement dédié à la lutte contre les incendies forestiers, le Détachement d’Intervention héliportée du BMPM a répété vendredi matin dans les calanques de Marseilleveyre, la mise en oeuvre d’un dévidoir aérien. L'objectif est d'apprendre à maîtriser les différents paramètres liés à cette manoeuvre (topographie, météo) afin d'être prêt le jour J.

Cette technique particulière de lutte contre les feux de forêts intervient dans le cadre d'opérations dans des zones inacessibles par le biais de moyens terrestres. Il est possible, selon le dénivelé, de faire stopper la pose du tuyau à mi-pente afin de positionner une moto-pompe et de poursuivre ensuite l’établissement jusqu’au point à atteindre.

Les engins restés sur la zone d’emport (zone d’embarcation des matériels et personnels) alimentent alors l’établissement, soit après s’être mis en aspiration sur une citerne, soit en réalisant des rotations de camion citerne Feu de Forêt.

Le détachement peut également intervenir à partir de citernes souples déposées par les

hélicoptères au plus près du sinistre. L’emploi de cette technique permet de progresser dans les zones inaccessibles aux engins, en repositionnant la zone de posé au fur et à mesure de l’évolution du feu.

Sur le même sujet

Les + Lus