Des avocats proches de l'UMP visés par la justice

A l'origine de l'affaire un rapport sur Habitat Marseille Logement, le bailleur social de la ville.

Par Régions

Des avocats marseillais proches de la majorité municipale UMP, visés par une enquête sur les marchés publics de l'office HLM de la ville, vont être convoqués par le juge en vue d'une mise en examen pour favoritisme.

Cette information judiciaire, ouverte fin 2011 pour favoritisme et détournement de fonds publics, concerne notamment l'épouse du député UMP Renaud Muselier, un adjoint au maire UMP de La Ciotat et le fils d'un ancien sénateur UMP des Bouches-du-Rhône.

                            Le rapport

Le rapport de la Mission interministérielle d'inspection du logement social (Miilos), rendu public en janvier 2011, sur Habitat Marseille Provence avait relevé des "irrégularités" en matière de commande publique, "réalisée sans mesures de publicité ni mise en concurrence", notamment pour les prestations d'assistance juridique comme la gestion des contentieux avec les locataires.

Le nom de Madame Muselier

HMP avait lancé des appels d'offres en 2009 et des marchés avaient été attribués en janvier 2010 à une dizaine d'avocats, dont ceux visés par l'enquête. L'enquête révèle que ce marché a été pipé, Mme Muselier ayant écupéré au final 60% du contentieux, assurant la "majeure partie" du chiffre d'affaires de son cabinet. "On est dans le clientélisme et le copinage" a confié une source proche de l'enquête.



Le reportage de la rédaction

Reportage de JF Giorgetti et Francis Di Cesare sur cette affaire :

Des avocats proches de l'UMP visés par la justice

Sur le même sujet

Orage à Nice est, le 20 octobre 2019

Les + Lus