Fralib “une occupation inacceptable”

Le président d'Unilever France, Bruno Witvoët, a fustigé l'occupation par des salariés de Fralib à Géménos.

Par Muriel Gensse avec Afp

Dans une interview accordé dimanche au Parisien le PDG d'Unilever France dénonce l'occupation depuis vendredi des locaux de sa filiale Fralib à Gémenos.

L'occupation à Géménos depuis vendredi, "c'est inacceptable dans un Etat de droit. Un tel coup de force avec des individus cagoulés, armés de battes de base-ball et de matraques, ce n'est pas de l'action syndicale, c'est une opération commando!"

"Nous avons d'ailleurs déposé plainte pour menaces physiques auprès de la gendarmerie. Je demande à chacun le respect des décisions de justice et la fin de cette occupation illégale. Nous pourrons ainsi nous focaliser sur ce qui importe: la création d'emplois pérennes" comme France 3 l'avait expliqué vendredi dernier

"Fermer une usine est toujours une décision très difficile", mais parfois nécessaire car "dans certains cas nous avons une surcapacité de production". Géménos ferme mais "ailleurs, nous choisissons au contraire d'investir, comme à Compiègne (Oise), où nous venons de confirmer un projet d'une vingtaine de millions d'euros, et où nous créerons une vingtaine d'emplois".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus