• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Ile de Giglio : les recherches se poursuivent

Le bilan provisoire de l'échouage du Costa est de 6 morts et une quinzaine de disparus.

Par Ghislaine MILLIET, avec l'AFP

Les cellules de secours et de soutien ont immédiatement fonctionné ce week-end à Marseille, pour les rescapés du naufrage du Costa Concordia, échoué à l'île de Giglio, au large de la Toscane.

Quatre passagers français du paquebot Costa Concordia qui a fait naufrage vendredi
soir près d'une île de Toscane à l'ouest de l'Italie, font encore l'objet de vérifications,
a indiqué ce matin à l'AFP le Quai d'Orsay.
 Sur les 21 passagers français dont on était sans nouvelles dimanche soir, 17 ont
été localisés grâce à des informations fournies par leurs familles ou par les autorités
italiennes ou encore par la compagnie Costa, et des vérifications du centre de
crise du Quai d'Orsay se poursuivent pour quatre autres, a précisé le ministère.
 Des informations de sources italiennes ont fait état de la présence éventuelle
de deux couples de Français parmi la quinzaine de disparus, mais cette information
n'a pas été confirmée de source officielle française.

462 passagers français participaient à cette croisière en mer Méditerranée.

398 passagers, essentiellement français, ont été rapatriés à Marseille

depuis samedi, selon la préfecture des Bouches-du-Rhône.

Le Costa Concordia possède des réservoirs pleins de carburant, d'un gasoil dense, qui pourrait se sédimenter dans les fonds, selon le ministre italien de l'environnement. A tout instant le bateau peut encore basculer par le fond. Mais commencer à vider les réservoirs serait dangereux pour les éventuels survivants.

Ile de Giglio : les recherches se poursuivent (1)

Sur le même sujet

Le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux

Les + Lus