• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

J-2 avant le 1er tour des primaires socialistes

Pour les Alpes-Maritimes, 133 bureaux seront ouverts dans 51 communes. Le PS espère 10 000 votants

Par Yves LEBARATOUX et Hélène MAMAN

video title

video title

06 : J-3 avant 1er tour primaires socialistes

Dimanche, ce sera le 1er tour des primaires socialistes. Pour les Alpes-Maritimes, 133 bureaux seront ouverts dans 51 communes. Le PS espère 10 000 votants dans le département

Dimanche, ce sera le 1er tour des primaires socialistes. Pour les Alpes-Maritimes, 133 bureaux seront ouverts dans 51 communes. Le PS espère 10 000 votants dans le département.

L'organisation de ce scrutin est lourde pour le parti qui a dû négocier avec chaque commune d'accueil, certaines très arrangeantes, d'autres qui ont mis leurs conditions financières.

C'est dans un restaurant que les Trinitaires qui le souhaitent iront voter dimanche pour les primaires socialistes. Jean-Louis Scoffié, le maire UMP de la ville n'a pas souhaité mettre de salle communale à disposition du PS. Au téléphone, son cabinet assure que la ville ne fournit jamais de salles aux partis politiques.

Globalement, les socialistes affirment avoir été surpris par la coopération des maires azuréens à majorité de droite. Mais ils ont rencontré un obstacle de taille : la prise en charge des frais liés à la sécurité. Près de 15 000 euros à Nice pour 44 salles. C'est 200 000 euros pour la ville socialiste de Paris.

Le code général des collectivités territoriales détermine les conditions dans lesquelles les locaux communaux sont mis à disposition. Ensuite, le conseil municipal délibère.

A Paris, les conseillers municipaux d'opposition ont fait pression pour que ce soit payant.

Dans les Alpes Maritimes, toutes les villes ont voté la gratuité.

Comme Mougins, Biot, elle, a demandé une contribution pour l'entretien des locaux, le montage et démontage du bureau de vote. 324 euros qu'elle ne voulait pas imputer aux contribuables.

Les villes ont également accepté de fournir le matériel électoral : les urnes et les isoloirs notamment. Mais pour l'organisation de ce scrutin inédit, le PS a fourni un travail de près d'un an.

Malgré ce gros travail, les socialistes s'attendent à quelques ratés pour cette première. Des primaires citoyennes qui restent un formidable outil de promotion du parti.

Voir le reportage ci-joint : Hélène Maman : Journaliste

                                            Gérard Pillon : Journaliste Reporteur d'images

                                            Florence Aupic : Monteuse

Sur le même sujet

Avignon, une journée au Festival 2019

Les + Lus