• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La Bocca a rendu un poignant hommage à Thierry

Le quartier a perdu l'un des siens dans des conditions dramatiques; Thierry restera à tout jamais dans les mémoires

Par Yves LEBARATOUX

video title

video title

Braquage Cannes : L'or attise les convoitises

Le drame qui a mis en lumière un phénomène inquiétant : on dénombre désormais presque un hold-up par jour dans les bijouteries et magasins qui rachètent de l'or. Aujourd'hui, le frère du bijoutier tué samedi demande un contrôle plus strict du processus de rachat d'or

5 jours après le braquage, La Bocca, sous le choc, a rendu hommage à Thierry. Recueillement, tristesse, douleur, incompréhension, colère, beaucoup de sentiments mêlés lors de ce rassemblement et de cette marche silencieuse. 

Amis, proches, anonymes, nombreux (3600 personnes) étaient ceux qui, au delà même de La Bocca, tenaient à s'associer à cette cruelle disparition. La marche, en signe de soutien à la famille, est partie de l’école de la Verrerie afin de s'achever par un recueillement devant la bijouterie des frères Unik.

La maman de Thierry se recueille devan le magasin

La police a engagé de gros moyens :

La police a engagé de gros moyens pour retrouver trace des meurtriers et pour les neutraliser. La police judiciaire travaille sans relâche. Non seulement la brigade de répression du banditisme, saisie de l'enquête; mais aussi les hommes de la BRI (antigang) et de la brigade criminelle. Le procureur de la République de Grasse annonce l'ouverture d'une information judiciaire pour vol en réunion avec armes ayant entraîné la mort. Concrètement, "tarif"encouru : perpétuité.

Thierry n'est plus de ce monde, innocente victime tombée sous les balles de braqueurs fous qui n'hésitent pas à "défourailler" par peur, lâcheté, facilité.

Les braquages, les hold-up ne datent pas de ce début de siècle; mais il existe une différence fondamentale. Autrefois, existait un code d'honneur, les truands avaient rarement du sang sur les mains lorqu'ils perpétraient ce type de forfaits, en tout état de cause toujours intolérables et condamnables. Aujourd'hui, de petits voyous, appâtés et aveuglés par le gain facile, en l'occurence l'or, n'hésitent plus à faire usage d'armes qu'ils se procurent sur des marchés parallèles et clandestins. Thierry a eu un seul tort; être là, au mauvais moment, au mauvais endroit.

Hier après-midi, les représentants de la Chambre Syndicale des Bijoutiers ont été reçus par le Ministre de l'intérieur Claude Guéant. Aujourd'hui, leurs représentants régionaux avaient rendez-vous avec le préfet des Alpes-Maritimes.

Revoir toutes les circonstances du drame en cliquant ici

Sur le même sujet

Réaction de G.Legay au rapport de Médiapart

Les + Lus