La France se heurte à l'Italie

L'équipe de France Espoirs a été tenue en échec par l'Italie (1-1) en match amical, hier mardi à Cannes

Par Anne Le Hars (avec AFP)

video title

video title

Foot Espoirs : itw de Marck Mombaerts

L'équipe de France Espoirs, qui domine largement son groupe de qualifications à l'Euro-2013, en saura davantage sur sa valeur après son match amical ce mardi à Cannes contre l'Italie, qui elle aussi connaît un parcours sans anicroche en éliminatoires. Rencontre avec leur sélectionneur E. Mombaerts

 

 

 

 

L'équipe de France Espoirs a été tenue en échec par l'Italie (1-1) en match amical, mardi à Cannes, une rencontre intense qui a permis aux deux  entraîneurs de faire une revue d'effectif.


Les Bleuets se promènent dans leurs éliminatoires de l'Euro-2013, avec un carton plein de cinq victoires (12 buts marqués, aucun encaissé). Ils sont en tête du groupe 9 (15 points), devant la Slovaquie (9 points mais un match en moins) et la Roumanie (5 points). Les prochains rendez-vous qualificatifs se tiennent en juin contre la Lettonie et le Kazakhstan.

 Face à une équipe d'Italie au parcours similaire (cinq victoires en cinq matches), il s'agissait de se jauger. Et ce premier test contre un adversaire huppé fut plutôt réussi. Du moins en première période, lorsque les Français étouffaient leurs vis-à-vis.
Après la pause, les Italiens ont relevé la tête et se sont montrés plus dangereux, plus en jambes aussi.

Les Bleuets ont ouvert le score sur une percée de Stambouli plein axe qui profitait côté droit à Kakuta, dont le centre trouvait la tête décroisée de Lacazette (29e). Ce dernier, titularisé en pointe, s'offrait aussi deux autres occasions, sans cadrer (49e, 75e).

 Les Italiens ont égalisé par Paloschi (70e), de la tête et alors que Varane était en retard, sur un centre de Florenzi. Ils se sont offert la meilleure occasion lorsque Florenzi contournait le gardien Ahamada, mais Corchia son camp sauvait devant la cage vide (65e).

Avec sept changements chacun, les entraîneurs ont pu s'adonner à une revue d'effectif. Côté français, Erick Mombaerts a pu constater la solidité d'Isimat-Mirin en défense centrale, le bon travail de Stambouli côté droit puis dans l'axe, et l'activité de Cabella et Khazri sur les ailes.

Actuellement privé de trois titulaires en puissance, blessés (Coquelin, Sunu et Mangala), Mombaerts risque d'avoir l'embarras du choix au moment de faire sa liste et son onze de départ pour les prochains matches en juin: la concurrence est rude à tous les postes.
 

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus