La LGV PACA définitivement enterrée

Réseau Ferré de France officiellement abandonne l'idée d'une ligne à grande vitesse entre Marseille et Nice.

Par Xavier COLLOMBIER

Un nouveau projet :  Réseau ferré de France n'ose plus parler de grande vitesse entre Marseille-Toulon-Nice. "La réalisation d'une ligne à grande vitesse -LGV- pure se transforme devant le nécessité de mettre en place un système performant en PACA,

alliant trains quotidiens et vitesse adaptée aux enjeux du territoire" a expliqué ce mardi Jean-Michel Cherrier,chef de mission à RFF lors d'une conférence de presse.

Une manière polie d'enterrer la grande vitesse dans ce fameux tracé dit des métropoles entre les trois plus grosses agglomérations de la région.

Dans la Voix est libre déjà un abandon

Au cours de notre émission spéciale autour du projet LGV le répresentant de RFF déjà avait laché l'affaire souvenez vous :


La LGV PACA définitivement enterrée

Jean-Michel Cherrier, chef du projet LGV chez... par france3provencealpes

De la grande vitesse au RER

RFF reprend l'idée de  "trains du quotidien", à l'image des RER franciliens autour des trois grandes villes de Paca (Marseille, Toulon, Nice). Ils permettraient d'améliorer "les performances internes à la région", où les flux ferroviaires augmentent de près de 4% par an depuis 1996.


 Le doublement de la totalité de la ligne étant "impossible", RFF a décidé de renforcer l'infrastructure actuelle, qui reste "fragile et en voie de saturation" souligne Jean-Michel Cherrier.

Triplement des voies par endroit

Un quadruplement des voies est envisagé entre les Arcs et le Muy dans le Var. Un triplement des voies est programmé à l'est de Marseille, dans la vallée de l'Huveaune, et dans le pays d'Aubagne.

Réaction d'un anti-LGV

Olivier Lesage dénonce une "tartufferie", "une comédie, il n'y a pas de nouveau projet, c'est uniquement de la communication quand RFF parle de TER, ce n'est rien par rapport aux investissements pour la LGV, c'est l'arbre qui cache la forêt".

Olivier Lesage, dans notre émission la Voix est libre en janvier, doutait déjà de la sincérité de RFF, regardez :

La LGV PACA définitivement enterrée (1)

Olivier Lesage : collectif STOP TGV COUDON. par france3provencealpes

Un projet pour consolider l'arc méditerranéen

La LGV devait consolider et constituer de fait un véritable arc ferroviaire méditerranéen entre Barcelone, Marseille et Gênes. L'objectif était de faire face également à la saturation du trafic passager sur cet axe : de 40 millions de passagers aujourd'hui on devrait passer à 80 millions en 2020 et 110 millions en 2040.

Revoir en intégralité notre émission interactive

Revoir ici notre émission complète avec toutes vos questions sur la LGV en PACA, diffusée en janvier sur notre antenne télé et sur le net avec un chat spécial web :

La LGV PACA définitivement enterrée (2)

La fin de la LGV Paris-Nice ? par france3provencealpes

Sur le même sujet

Les + Lus