• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Le FN tente de reconquérir le canton de Brignoles

© France 3 Provence-Alpes
© France 3 Provence-Alpes

Les 21.000 électeurs du canton de Brignoles sont appelés aux urnes, le 24 juin, pour élire leur conseiller général

Par Pierre-Olivier Casabianca

Le canton de Brignole vote ce 24 juin à l'occasion d'une élection partielle. Jean-Paul Dispard (Front National) tente de reconquérir son siège de conseiller général de Brignoles. Il avait été élu en mars 2011 avant de voir son élection invalidée.

Pour ce scrutin partiel, Jean-Paul Dispard, un retraité du commerce de viande en gros qui a rejoint le FN dans les années 80, et Claude Gilardo, retraité d'EDF, sont à nouveau candidats.

A gauche, Claude Gilardo, maire de Brignoles est le seul candidat, tandis qu'à droite, Jean-Paul Dispard devra compter sur la présence d'une candidate UMP, Annie Giusti.
Une des clés du scrutin sera également le taux de participation, une démobilisation des électeurs étant probable après la succession de scrutins du printemps. En mars 2011, l'abstention avait atteint 56,86% au 1er tour.

Le canton de Brignoles faisait partie des deux seuls remportés nationalement par le FN lors du dernier scrutin cantonal avec celui de Cavaillon, dans le Vaucluse.  Jean-Paul Dispard l'avait emporté au second tour de cinq petites voix sur Claude Gilardo, conseiller général sortant (PCF) et maire de Brignoles depuis 2008.

Jean-Paul Dispard était arrivé en tête au premier tour avec 32,97% des suffrages, devançant Claude Gilardo (31,53%), et des candidats UMP (23,69%) et EELV (11,80%).


A la suite d'un recours de Claude Gilardo, le tribunal administratif de Toulon avait annulé en octobre 2011 l'élection de Jean-Paul Dispard, relevant notamment "des discordances dans les listes d'émargement", qui auraient pu fausser le résultat du scrutin compte tenu du faible écart entre les deux candidats.

Sur le même sujet

Point Cult' : l'art contemporain pour tous ?

Les + Lus