Les marseillais éliminés par Quevilly

L'OM a été éliminé mardi en quart de finale de la Coupe de France par les amateurs de Quevilly (3-2 a.p.).

Par Muriel GENSSE

Depuis son succès en 8e de finale aller de la Ligue des champions contre l'Inter Milan en février (1-0), l'OM n'a plus gagné et compte désormais
sur la Coupe de la Ligue pour décrocher un billet européen.

QUEVILLY ECRIT SA LEGENDE

Quevilly, club amateur de National, a écrit une nouvelle page de sa fabuleuse histoire avec la Coupe de France en se qualifiant pour les demi-finales, comme en 2010, après sa victoire contre Marseille (3-2 a.p.) à l'issue d'un final à rebondissements, mardi à Caen.

LES REACTIONS MARSEILLAISES

Rod Fanni

Souleymane Diawara, défenseur de Marseille : "Dans le vestiaire, personne ne parlait, on avait tous la tête baissée... Il va falloir se parler demain (mercredi). Il faut redresser la barre... Rien ne va."

Rod Fanni, défenseur de Marseille : "J'ai vraiment honte. Il faut qu'on se dise les choses, montrer un autre visage... On n'est pas au niveau. Il faut montrer de l'humilité, du collectif, car on se repose trop sur nos individualités. On s'est compliqué la tâche, on a fait des mauvais choix. Il va falloir se remettre le cerveau à l'endroit. Il y a des manières de perdre, et dans la manière on n'est pas irréprochables."

Didier Deschamps, entraîneur de l'OM : "Toutes les défaites sont horribles, mais celle-là fait un peu plus mal. Je ne veux pas accabler mes joueurs, mais on a donné une image négative ce soir, même si on a montré du courage.J'ai un sentiment de honte ce soir, mais ce n'est pas les joueurs qui sont seuls responsables, je suis l'entraîneur."


LES REACTIONS DES HAUT-NORMANDS

Régis Brouard (entraîneur de Quevilly): "Le scénario a été incroyable, c'était un vrai match de coupe avec des rebondissements. Qui aurait cru qu'on aurait pu gagner le match à la fin de la prolongation ? Nous avons été récompensés de notre audace de passer à deux attaquants pendant la prolongation, car je n'avais pas envie d'aller aux penalties. Cela fait du bien, quelque part le foot est récompensé ce soir."

Cédric Vanoukia, défenseur de Quevilly : "C'est un scénario incroyable, complètement fou... On avait plus ou moins rêvé de cette qualification, mais de cette manière... La Coupe de France s'est penchée au-dessus de notre berceau... On rentre dans l'Histoire après beaucoup de frustration sur le plan du football, la plupart d'entre nous ayant pu ou dû passer professionnel."

Zanke Diarra, milieu de Quevilly : "Cela ne me plaît pas de jouer contre mon frère (Alou, de l'OM), mais c'est le foot! Et sur le terrain, au début, cela fait bizarre mais après on oublie et cela devient un adversaire
comme un autre. Demain, il va me crier dessus ! C'est la magie de la Coupe, il y avait une L1 contre des amateurs mais sur les terrain des hommes qui donnent tout."

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus