• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Les pompiers “hors de prix”

La Cour des comptes relève de nombreuses anomalies des dépenses dans la gestion des effectifs des pompiers.

Par Régions

Les dépenses en France consacrées aux pompiers ont augmenté de 4,8% par an entre 2002 et 2010 alors qu'en 8 ans le nombre d'interventions a progessé de 17%. 

Des charges de personnels importantes

Le nombre de professionnels est passé en 8 ans de 33727 à 40302 soit plus de 19%. Les personnels administratifs sont passés de 76614 à 11123 soit plus de 45%.

De nombreux jours de repos et de congés 

Les pompiers de Marseille effectuent 105 gardes par an, ce chiffre tombe à 63 dans le Vaucluse et montent à 125 à Paris. Un pompier professionnel a entre 265 et 275 jours de repos ou congés par an.

"La sécurité des personnes n'a pas de prix mais elle a un coût", Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes.

Les dépenses des SDIS en France ont représenté 4,74 milliards en 2010 soit 79 euros par an en moyenne par habitant.

                          

                 Comment réduire les coûts

Un appel plus important aux volontaires. La mobilisation des sapeur-pompiers volontaires permet de réduire les coûts, la masse salariale des 197307 volontaires en France est 10 fois moins importante que celle des 40301 pompiers professionnels français. 

Une diminution de l'implantation des centres de secours. Leur nombre est passé de 8698 en 2002 à 7277 en 2010, mais ils sont encore trop nombreux. 

Une départementalisation totale des SDIS, financés aujourd'hui à 44% par les communes.

Une meilleure gestion des carrières, notamment des rémunérations accessoires et du temps de travail. 

Sur le même sujet

PACA : des maires en première ligne ! dans Enquêtes de Région

Les + Lus