• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Les selectionnés de Didier Deschamps pour l'Olympe

© Copyrights Andrew Yates
© Copyrights Andrew Yates

Marseille tentera de mettre un pied, voire les deux, en 8e de finale de la Ligue des champions en recevant l'Olympiakos.

Par Agences

L'enjeu : Marseille tentera de mettre un pied, voire les deux, en
8e de finale de la Ligue des champions en recevant l'Olympiakos, mercredi lors de la 5e journée de la phase de poules marquée par un choc de prestige à San Siro entre l'AC Milan et le FC Barcelone, déjà qualifiés.

    
  L'OM et Arsenal ont les cartes:  L'OM peut faire un pas immense vers une deuxième qualification consécutive pour les 8e de finale s'il bat à domicile l'Olympiakos, lanterne rouge du groupe.

Dans ce cas de figure, seul un succès de Dortmund sur la pelouse d'Arsenal mercredi puis une défaite des Phocéens par plus de trois buts d'écart lors de la dernière journée en Allemagne éliminerait l'OM. Et si Dortmund perd à Londres, un nul suffit aux joueurs de Deschamps pour valider leur billet dès mercredi.


 De son côté, Arsenal est maître de son destin. Si l'inarrêtable Robin Van Persie et ses coéquipiers battent Dortmund, ils seront en 8e de finale.
 

Programme (20h45):
 Arsenal - Dortmund
 Marseille - Olympiakos

Deschamps confiant: "Le match le plus important, c'est celui de demain"  "Mais le plus important, je le répète, c'est demain, avec un match qui peut nous permettre d'être encore présents en Ligue des champions en février. Je veux préparer ce match pour le gagner et après on basculera" sur le PSG, a ajouté l'entraîneur marseillais.


Le parcours de l'OM:  Avec deux succès, en Grèce et au Vélodrome (3-0) contre Dortmund, et un précieux match nul (0-0) à l'Emirates Stadium, qui effaçait la déception de la défaite à Marseille contre l'équipe d'Arsène Wenger (0-1), l'OM, 2e de son groupe à un point d'Arsenal, est en position idéale pour atteindre, pour seulement la 2e fois de son histoire, les 8e de finale de l'épreuve reine au niveau continental.

 

Les Grecs: Derniers de la poule à 1 point de Dortmund, les Grecs n'auront eux pas d'autre choix que de s'imposer pour espérer rester dans la compétition ou tout au moins prétendre à la 3e place, synonyme de reversement en Ligue Europa.


 Même s'ils restent sur une défaite, les partenaires de Steve Mandanda ont le bon goût cette saison de hausser leur niveau de jeu dès qu'ils hument le parfum de
la C1.
 De plus, ils reçoivent une équipe privée de l'ancien Lillois Jean II Makoun, touché à un genou et de l'Espagnol Pablo Orbaiz, touché aux ischio-jambiers.


 Pour autant, Jordan Ayew ne veut pas sous-estimer une équipe qui, à l'aller en septembre, "manquait de repères et de compétition réelle".
 "Mercredi, ce sera une tout autre histoire. L'équipe est désormais rodée et tourne à plein régime. Elle est 2e de son championnat, invaincue et à seulement 2 points du leader, le Panathinaïkos. Alors ça veut tout dire", souligne le jeune attaquant.

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus