• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : les centres sociaux en grève

Ils protestent contre la baisse des aides de l'Etat et estiment ne plus avoir les moyens de travailler.

Par Régions

video title

Marseille : grève des centres sociaux

Les salariés et les responsables des centres sociaux ont manifesté mercredi matin pour protester contre leur manque de moyens dans un context économique est difficile.

Mercredi matin,  200 salariés et responsables des centres sociaux ont manifesté devant la préfecture de région à Marseille .Une délégation a été reçue par les services du préfet.

Selon eux, dans un context d'explosion du chômage et d'augmentation de la précarité dans certains quartiers, les centres sociaux n'ont plus les moyens financiers et humains d'assurer leur mission de Service Public.

 

Hugues PARANT, Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, souhaite apporter des précisions sur le soutien qu’apporte l’Etat aux centres sociaux du département dont ceux de Marseille.

"Le Préfet précise que début 2011, une nouvelle convention cadre des centres sociaux a été signée avec les différents partenaires que sont la Région, le Département, les communes et la CAF des Bouches-du-Rhône et les centres sociaux.

Le Préfet rappelle que les crédits versés à ce jour aux Centres sociaux en 2011 sont en augmentation de 3 %. De plus, 41 postes adultes relais ont été attribués pour des actions de médiation dans les quartiers portées par les centres sociaux dans les Bouches-du-Rhône. Le Préfet délégué pour l’égalité des chances, qui a en charge ces dossiers, attribue les nouveaux postes adultes relais se libérant en priorité sur les équipements sociaux dans les quartiers prioritaires. 36 postes FONJEP ont pu également être attribués en priorité aux centres sociaux.

Enfin, L’Etat a porté une attention particulière aux demandes de contrats aidés formulées par les équipements sociaux situés dans les quartiers prioritaire de la politique de la ville à destination des publics les plus en difficulté. Ainsi, à ce jour, 126 contrats aidés ont pu être validés.

Une délégation de responsables de centres sociaux a été reçue ce jour en préfecture."

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus