• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille: arrestation de 3 activistes Kurdes

Trois menbres présumés du parti séparatiste kurde le PKK ont été arrêtés ce mardi sur la Canebière.

Par Exclusif AFP

Commission rogatoire: Trois membres présumés de l'organisation séparatiste kurde PKK ont été interpellésmardi matin  à Marseille et dans sa région sur commission rogatoire du juge anti-terroriste parisien Thierry Fragnoli.

L'opération de police:
 A Marseille, les policiers ont investi mardi matin plusieurs
domiciles et lieux dont la Maison du peuple kurde, située près de la Canebière.
Un des trois hommes a été interpellé à Paris.
 L'opération était menée par les services de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), qui visaient une demi-douzaine de personnes.
L'enquête:

Une source judiciaire à Paris a confirmé ces arrestations. Conduites dans un premier temps dans les locaux de l'antenne régionale de la DCRI, ces personnes "devraient être transférées à Paris", a-t-elle précisé sans donner plus de détails.
 Ces interpellations surviennent après l'ouverture en juillet 2010 d'une procédure pour financement de terrorisme et association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.
 Les enquêteurs travaillent sur des faits présumés d'"exfiltration de combattants pour alimenter les rangs de la guérilla du PKK", le Parti des travailleurs du Kurdistan.
 Il s'agit de "faits commis dans la région de Marseille".
 Le PKK: Organisation armée qui lutte depuis 1984 pour l'autonomie des régions kurdes de
Turquie, le PKK est considéré comme un groupe terroriste par Ankara et figure aussi sur la liste des organisations terroristes recensées par l'UE.

Un attentat à Ankara: Trois personnes ont été tuées et 15 autres blessées dans un attentat survenu mardi dans le centre d'Ankara,  le ministre turc de l'Intérieur Idris Naim Sahin a évoqué une attaque "terroriste".
 "Trois personnes ont perdu la vie. Il y a aussi 15 blessés, dont cinq grièvement touchés", a-t-il indiqué à la presse.


 Le ministre a dit qu'il s'agissait "fort probablement" d'une attaque "terroriste", terme employé par les autorités turques pour désigner les actes des rebelles kurdes.
 Des procureurs de la branche antiterroriste du parquet d'Ankara ont conclu également au fait qu'il s'agissait d'une attaque de nature "terroriste", selon les chaînes de télévision.

Sur le même sujet

Le Dr Guevara explique la portée de cette modélisation numérique

Les + Lus