Marseille et la cas Vichnievsky ...

Publié le Mis à jour le
Écrit par Xavier COLLOMBIER

Une motion interne contre elle et ses positions sur le nucléaire.. l'amie d'Eva Joly fait des vagues.

Des déclarations sur la dette contraire à la ligne officielle (verbatim: « Aujourd'hui, la réduction de la dette s'impose à nous comme un rappel au principe de réalité. Elle nous oblige à revoir notre projet, non dans ses principes, mais dans sa mise en œuvre »),

 une tribune dans Libération applaudissant "la portée historique" du candidat Hollande de vouloir réduire la part du nucléaire de 75 à 50% dans la production électrique d'ici 2025.. Laurence ou la reine des gaffeuses....

Pas du tout répondent ces ex-futurs amis d'Europe Ecologie les Verts : "c'est du fayotage intéressé dans le but d'obtenir une circonscription aux législatives".

La toujours avocat général prés la Cour d'Appel de Paris, tout en tailleur cuir rouge justifie chez Mouloud Achour de Canal+, son attitude par "une liberté de parole auquelle elle est très attachée".

La conseillère régionale dispose de temps pour obtenir ce qu'elle veut; en effet le conseil fédéral devant statuer sur son avenir au sein du parti de son amie de 30 ans Eva Joly vient d'être reporté au 17 décembre.

"Cette procédure ne m'intéresse pas" précise l'ancienne juge.

Denis Grandjean, le Secrétaire régional d'Europe Ecologie les Verts, ce matin dans la Provence vient à son secours :" Cette motion déposée par des cadres écologiques extérieurs à la région PACA ne ressemble pas à note façon de faire de la politique. Il n'y aura pas de majorité pour la voter".

Tous, à l'extérieur comme à l'intérieur du mouvement écologique, constatent que l'accord avec le PS reprend peu ou prou le constat de Laurence Vichnievsky dans sa tribune de Libération. Le texte final voté samedi reprend exactement le même chiffrage sans pour autant parler de "portée historique"...

Voilà donc pour Laurence Vichniesky, de quoi retravailler son sens politique et se déclarer discrètement candidate aux législatives à Marseille.

Marseille"la seule ville où ma candidature a du sens" précise celle qui a toujours refusé le moindre accord à l'échelle locale avec le mis en examen Jean-Noël Guérini.

L'accord électoral de cette nouvelle gauche plurielle, prévoit de laisser une circonscription marseillaise aux écologistes. La 5ème, celle de Renaud Muselier, ou la 1ere, celle de Roland Blum : "deux circonscriptions très difficiles à gagner pour la gauche" conclut Laurence Vichnievsky.

                  
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité