Marseille, les jeunes et la drogue

Pour la sénatrice des Bouches-du-Rhône, Samia Ghali, à Marseille le premier employeur des jeunes c'est la drogue.

Par Archive

Dans le quotidien Le Parisien de ce dimanche, Samia Ghali déclare qu'"aujourd'hui le premier employeur des jeunes à Marseille, c'est le trafic de drogue".  

"Ici la délinqunace s'est professionnalisée. Le trafic fait vivre des familles entières. Je pense que les autorités ne mesurent pas la gravité de la situation" 

"Il faut commencer par casser les barres d'immeubles pour désenclaver les ctés"

"Je prône le recours à l'armée pour bloquer l'accès des quartiers aux clienst des dealers"

"Il faut rétablir le service militaire"

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus