Monaco : L'ASM au bord de la crise; Banide menacé

Le bilan, après 6 journées en Ligue2, est loin de répondre à l'attente des dirigeants : 4 nuls, 2 défaites

Par Yves LEBARATOUX (avec AFP)

video title

Monaco au bord de la crise; Banide menacé

Monaco, après sa défaite à domicile face à Angers (1-3) sous les huées d'un public dont une partie a lancé des slogans hostiles, vendredi en Ligue 2, s'enfonce dans la crise avec quatre points en six journées (4 nuls, 2 défaites)

Monaco, après sa défaite à domicile face à Angers (1-3) sous les huées d'un public dont une partie a lancé des slogans hostiles, vendredi en Ligue 2, s'enfonce dans la crise avec quatre points en six journées (4 nuls, 2 défaites).

Durant une nouvelle rencontre complètement ratée, l'équipe de Laurent Banide s'est liquéfiée dès le premier but inscrit par Charbonnier (17ème).
Après le doublé de l'attaquant angevin (33ème), le public clairsemé du Stade Louis-II a commencé à conspuer sa formation, puis à se moquer d'elle au son des +olé+ à chaque passe réussie de l'adversaire.


"Dirigeants (Franzi, Aubéry, ndlr) démission", "On veut une équipe", "Banide démission", les slogans ont fusé avant comme après le troisième but angevin de Keserü (63ème).
Pathétique sur le terrain, incohérent au niveau de la direction du club, Monaco, finaliste de la Ligue des champions en 2004, a écrit face à Angers l'une des pires pages de son histoire dans le football professionnel.

LE NOM DE BANIDE  ASSOCIE A L'ASMONACO :

Dans la famille Banide, on se transmet le virus du football, de génération en génération.  Laurent Banide dirige le groupe pro d'une main de fer et même si l'entraîneur est exigeant, le formateur use de la bonne humeur et du second degré.

Les Banide et l' AS Monaco, c'est une grande histoire qui a débuté à la fin des années 70 quand Gérard, le père de Laurent, entrainaît l' ASM, alors au sommet de sa gloire.

Coupe de France en 1980, titre de champion de France de première division en 1982, le nom Banide est synonyme de victoire sur le Rocher.

Saison 2011-2012 et la ligue 2 au programme de Monaco. Un nouveau défi à relever pour l'entraîneur asémiste qui doit composer avec un groupe totalement renouvelé. 32 joueurs ont quitté le Rocher durant l'été. 11 sont arrivés et désormais plus de grands noms au stade Louis II.

Mais en ce début de championnat, rien ne va plus. Vendredi, l' ASM s'est même complètement disloquée face à Angers, battue 3 buts à 1 après avoir offert une piètre prestation aux 4000 spectateurs.

Monaco est désormais 17ème à 1 point de la lanterne rouge.

Une situation difficile à vivre pour Laurent Banide qui a du sang rouge et blanc dans les veines.

L'objectif du club est de remonter dès cette saison. Laurent Banide sait qu'il n' a pas le droit à l'erreur; il en va de son avenir mais aussi de la survie de l' AS Monaco...

Voir le reportage ci-joint : David Sandona : Journaliste

                                            Didier Beaumont : Journaliste Reporteur d'images

                                           Jean-Yves Olivier : Monteur

                                           BrunoProu : Monteur

Sur le même sujet

Les + Lus