Test:Villa vandalisée dans le Var : 2 arrestations

© France 3 Provence Alpes
© France 3 Provence Alpes

Villa vandalisée dans le Var : les deux organisateurs renvoyés devant les juges

Par Christophe Monteil

video title

video title

Lambesc(13): festival de guitare

Lambesc vit toute la semaine au son des guitares. avec au programme de ce 10 eme festival.... composéde pièces baroques et d?Amérique latine. 7 grands guitaristes ont répondu présents pour animer 2 lieux: le château de Valmousse et le château Pontet-Bagatelle.

Deux hommes soupçonnés d'avoir lancé sur les réseaux sociaux une fête au cours de laquelle une villa inoccupée a été vandalisée, samedi dans le Var, comparaîtront d'ici deux mois devant le tribunal de Draguignan, a-t-on appris auprès du parquet. Les deux organisateurs présumés ont été déférés devant le parquet qui a requis devant le juge des libertés et de la détention un contrôle judiciaire, avant leur comparution sur procès verbal pour complicité d'actes de détérioration commis en réunion et travail dissimulé", a déclaré à l'AFP le procureur-adjoint de Draguignan Pierre Arpaia. Le magistrat a ajouté que l'audience de comparution interviendrait entre 10 jours et deux mois. Les investigations des spécialistes en nouvelles technologies de la Brigade départementale de renseignement et d'investigation du groupement de gendarmerie du Var ont permis d'identifier les organisateurs présumés moins de 48 heures après les faits.

Mercredi, les gendarmes de Gassin-Saint-Tropez ont poursuivi leur enquête en entendant comme témoin le régisseur de la villa. Les propriétaires des lieux sont hollandais. Les dégâts, jugés très importants par les enquêteurs, n'ont pas encore été chiffrés. Les deux hommes de 22 ans, l'un originaire du Var, l'autre des Alpes-Maritimes, ont reconnu avoir lancé sur les réseaux sociaux le rendez-vous pour une fête s'inspirant du film "Projet X".

La villa, une résidence secondaire, est située dans le quartier les Issambres de Roquebrune-sur-Argens, en bordure du littoral varois. La fête s'inspirait du film américain "Projet X" de Nima Nourizadeh, racontant l'histoire de trois lycéens qui, pour soigner leur cote de popularité, préparent la plus grande soirée jamais organisée.

 

Depuis la sortie du film le 14 mars, des adolescents en ont reproduit le scénario, causant d'importants dégâts dans des maisons inoccupés.

Ils ont expliqué avoir été très vite débordés par l'affluence de participants venus de toute la région mais aussi de la vallée du Rhône, et n'avoir rien pu faire contre la violence qui s'est déchaînée dans et aux abords de la villa, où tout a été brisé. Ce sont des riverains, excédés par le bruit et inquiets pour leur sécurité, qui ont alerté les gendarmes. Sur place, ces derniers ont constaté la présence de plusieurs dizaines de voitures et de 300 à 400 personnes.

Plusieurs dizaines de voitures et de 300 sur place

Depuis la sortie du film le 14 mars, des adolescents en ont reproduit le scénario, causant d'importants dégâts dans des maisons inoccupés.
Ils ont expliqué avoir été très vite débordés par l'affluence de participants venus de toute la région mais aussi de la vallée du Rhône, et n'avoir rien pu faire contre la violence qui s'est déchaînée dans et aux abords de la villa, où tout a été brisé. Ce sont des riverains, excédés par le bruit et inquiets pour leur sécurité, qui ont alerté les gendarmes. Sur place, ces derniers ont constaté la présence de plusieurs dizaines de voitures et de 300 à 400 personnes.

Les deux organisateurs présumés ont été déférés devant le parquet qui a requis devant le juge des libertés et de la détention un contrôle judiciaire, avant leur comparution sur procès verbal pour complicité d'actes de détérioration commis en réunion et travail dissimulé", a déclaré à l'AFP le procureur-adjoint de Draguignan Pierre Arpaia. Le magistrat a ajouté que l'audience de comparution interviendrait entre 10 jours et deux mois. Les investigations des spécialistes en nouvelles technologies de la Brigade départementale de renseignement et d'investigation du groupement de gendarmerie du Var ont permis d'identifier les organisateurs présumés moins de 48 heures après les faits.

Cliquez pour voir la vidéo

Sortie du film le 14 mars

Des adolescents en ont reproduit le scénario, causant d'importants dégâts dans des maisons inoccupés.

Depuis la sortie du film le 14 mars, des adolescents en ont reproduit le scénario, causant d'importants dégâts dans des maisons inoccupés.

Ils ont expliqué avoir été très vite débordés par l'affluence de participants venus de toute la région mais aussi de la vallée du Rhône, et n'avoir rien pu faire contre la violence qui s'est déchaînée dans et aux abords de la villa, où tout a été brisé. Ce sont des riverains, excédés par le bruit et inquiets pour leur sécurité, qui ont alerté les gendarmes. Sur place, ces derniers ont constaté la présence de plusieurs dizaines de voitures et de 300 à 400 personnes.

Sur le même sujet

Les + Lus