• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

“Un briquet pour ouvrir un paquet de bonbon”

Un pensionnaire de 75 ans serait à l'origine de l'incendie de la maison de retraite les Anémones.

Par Xavier COLLOMBIER

L'incendie de la maison de retraite les Anémones aurait été provoqué par un pensionnaire de 75 ans, qui tentait d'ouvrir un paquet de bonbons avec un briquet.

 "l'occupant de la chambre où l'incendie s'est déclaré
a indiqué qu'il avait essayé d'ouvrir un sachet de friandises fermé par un ruban avec son briquet. Le sachet et son lit se sont enflammés", a expliqué lors d'une conférence de presse le procureur adjoint de la République de Marseille, Christophe Barret.

L'enquête, confiée à la police judiciaire, devra également déterminer si la réglementation était respectée en terme de personnel. "Il y avait quatre personnes pour 183 pensionnaires.

"Un briquet pour ouvrir un paquet de bonbon"

Six pensionnaires - des femmes âgées de 51 à 93 ans - sont mortes intoxiquées dans le sinistre, qui a fait également 13 blessés dont trois graves, une femme de 91 ans et deux hommes de 77 et 85 ans.
 

Selon l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM),
 une de ces victimes se trouvait en réanimation à l'hôpital de
la Conception avec un pronostic vital engagé.

A lire aussi

Sur le même sujet

Isabelle Colombani(83)

Les + Lus