Un millier de salariés soutiennent les Fralib

Ils sont venus de toute la France pour soutenir les salariés de Fralib qui luttent contre la délocalisation.

Par Robert Papin

Leur lutte est devenue un symbole national pour des milliers de salariés. Il étaient environ un millier aujourd'hui à Marseille venus de toute la France et travaillant dans le secteur agroalimentaire pour les encourager.

Les 180 salariés de Fralib refusent la fermeture de l'usine qu'ils occupent jour et nuit. Le groupe Unilever veut délocaliser la production des sachets de thés "Eléphant" en Pologne.

Les salariés se sont rendus à Notre Dame de la Garde pour y déployer une banderolle et rappeler que la marque Eléphant  créée il a plus d'un siècle à Marseille appartient au patrimoine marseillais tout comme la Bonne Mère. Les salariés de Fralib ont en projet de poursuivre la production des sachets Eléphant à Gémenos et demande à Unilever de leur céder la marque. 

Sur le même sujet

Les + Lus