• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Un pneu éclaté serait à l'origine de l'accident

50 personnes se trouvaient à bord. 12 ont été blessées grièvement, 30 plus légèrement et 7 sont indemnes.

Par Anne Le Hars (Avec AFP)

Une fillette de 18 mois est morte dimanche et plusieurs passagers ont été blessés dans l'accident d'un car de voyageurs roumains, qui s'est renversé sur l'autoroute A8 dans le Var en éclatant un pneu.

Selon la préfecture, 50 personnes se trouvaient à bord. Douze ont été blessées grièvement, dont le chauffeur, 30 plus légèrement et 7 sont indemnes. Les plus touchées ont été hospitalisées à Marseille. Selon un porte-parole de l'Assistance publique, leurs jours n'étaient pas en danger.

Le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, arrivé vers 18 heures à l'hôpital Sainte-Musse de Toulon, y a rencontré trois victimes. "Il ne semble pas y avoir de doute, il semblerait que ce soit l'explosion d'un pneu", dont la qualité n'est pas en cause, a-t-il déclaré à la presse, adressant "un message de sympathie, de compassion et de condoléances" aux Roumains.

"Pour l'instant, il est beaucoup trop tôt pour déterminer la cause de l'accident", avait auparavant déclaré à l'AFP le procureur de Draguignan, Danielle Drouy-Ayral, indiquant que le bus avait été mis sous scellés pour expertise, sous deux à trois semaines, et que le disque témoin des temps de conduite et de repos des deux chauffeurs, dont l'un était au repos au moment de l'accident, avait été saisi par les gendarmes en charge de l'enquête.

"Le pneu crevé est-il à l'origine de l'accident ou en est-il la conséquence? C'est quelque chose qu'il va falloir déterminer", avait-t-elle ajouté.


"Ce n'est pas une erreur humaine" et "le car était en bon état", a assuré de son côté le consul général de Roumanie à Marseille, Ioan Morar.


L'accident est survenu à 9H40 sur l'A8 dans le sens Aix-Nice après l'aire de repos de Vidauban. Le véhicule de couleur blanche, parti de Madrid la veille, à une heure non précisée, pour la Roumanie, a traversé la voie et s'est couché sur le flanc gauche de l'autre côté de la barrière de sécurité, percutant une voiture dont les passagers n'ont pas été blessés.

Car éventré, pare-brise avant défoncé, sièges sortis de l'habitacle, sacs de voyage et matelas éparpillés à même le bitume... les secours, mobilisés en nombre, se sont affairés dimanche matin pour venir en aide aux passagers, un poste médical ayant été dressé sur l'autoroute.

Selon les autorités roumaines, le bus, de ligne régulière, devait faire une halte à Bistrita (nord de la Roumanie) avant son terminus à Suceava (est), d'où sont originaires les passagers, qui rendaient visite à des parents en Espagne.

Le "plan rouge", qui permet une mobilisation exceptionnelle des moyens de secours, et le "plan blanc élargi", pour organiser l'hospitalisation des victimes, ont été déclenchés par le préfet du Var, Paul Mourier.

11 hélicoptères, 37 ambulances, 150 pompiers et 50 gendarmes sont intervenus. Outre Marseille, les blessés ont été transportés sur Nice, Toulon, Fréjus et Brignoles.

Selon le consul, certains passagers devaient être rapatriés en bus dès cette nuit avec l'aide de volontaires de la communauté roumaine de Toulon.

Dans l'après-midi, le trafic a repris dans les deux sens sur l'A8, après avoir été interrompu dans le sens Nice-Aix, occasionnant jusqu'à 9 km de bouchon.

Sur le même sujet

PACA : des maires en première ligne ! dans Enquêtes de Région

Les + Lus