• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

L'AS Monaco domine Saint-Etienne et pointe à la 2ème place de la ligue 1

Monaco a dominé Saint-Etienne 1 à 0. / © VALERY HACHE / AFP
Monaco a dominé Saint-Etienne 1 à 0. / © VALERY HACHE / AFP

Longtemps transparent, Monaco a fini par marquer contre Saint-Etienne (1-0) et, en plus de se relancer après sa cuisante élimination de l'Europa League, peut se consoler en grimpant provisoirement sur le podium de la Ligue 1, dimanche lors de la 18e journée.

Par AFP

Ce choc entre deux équipes du haut du classement n'a pas - du tout - tenu ses promesses en terme de spectacle, avec un total de tirs cadrés faméliques. Mais à ce jeu-là, Monaco a démontré la saison précédente sa capacité à se satisfaire de peu d'occasions pour s'imposer et c'est Fabinho qui, sur pénalty (83e), permet à son équipe de grimper à la deuxième place du classement.

Total de tirs cadrés faméliques

Les Monégasques, éliminés sans ménagement de l'Europa League jeudi, enchaînent ainsi un 5e match sans défaite en championnat et sont assurés de rester sur le podium quel que soit les autres résultats de dimanche, Caen n'ayant pu faire mieux qu'un match nul contre Rennes (1-1) vendredi. Saint-Etienne, qui se retrouve ainsi 7e, à 5 points de son adversaire du jour, a terminé la rencontre à 10 après l'exclusion logique du latéral droit Kevin Malcuit pour deux avertissements (24e, 63e) et, malgré les efforts de Romain Hamouma, n'a jamais semblé en mesure de prendre le dessus à Monaco.

C'est l'autre latéral Pierre-Yves Polomat qui a provoqué le pénalty, en déviant le ballon de la main au duel avec le Portugais Heder Costa. L'ASM était privée pour la première fois de son gardien croate Danijel Subasic, qui n'avait auparavant pas manqué la moindre minute de championnat cette saison. Le Croate n'était même pas sur la feuille de match.
Pierre angulaire de la solidité défensive monégasque la saison dernière, Subasic s'est montré plus irrégulier cette année, avec déjà 23 buts encaissés en 17 journées de Ligue 1 (26 sur l'ensemble de la saison précédente), et porte sa part de responsabilité dans la lourde défaite contre Tottenham en Europa League (4-1). Il était remplacé au coup d'envoi par le jeune Paul Nardi, qui n'a pas eu grand chose à se mettre sous la dent.

Sur le même sujet

Stéphane Gauberti (06)

Les + Lus