Les maires des communes sinistrées demandent d'urgence des aides de l'Etat

Les maires des 28 communes touchées par les intempéries se sont réunis se matin au Conseil Départemental. Ils estiment le coût des dégâts à 1 million d'euros. Ils dénoncent une situation d'urgence et interpellent  l'Etat sur la gestion post-intempéries. 

13 jours près les inondations, les maires des communes sinistrées se sont rassemblés ce vendredi matin au Conseil départemental.
14 communes ont été déclarées en état de catrastrophe naturelle. 28 en tout ont été touchées par ces intempéries. Les dégâts ont été estimés à près d'un milliard d'euros par les élus concernés. Ils ont regretté ce matin que les services de l'Etat ne prennent pas la mesure de l'urgence de la situation.

"Nous demandons à l'Etat de réagir, de débloquer des fonds: nous avons besoin de la solidarité nationale. Les visites n'ont rien apporté. Nous voulons des choses concrètes",

a déclaré le président du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti (LR).

Ainsi, le maire de cannes, David Lisnard (LR) vient de réclamer une exonération d'impôts totale ou partielle pour les habitants touchés, ainsi qu'un moratoire sur la baisse des dotations de l'Etat à sa commune.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo polémique société politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter