Cet article date de plus de 4 ans

Marseille : une lycéenne en garde à vue, professeurs et élèves la soutiennent

De nombreux enseignants et élèves du lycée Saint-Charles de Marseille ont soutenu une élève placée en garde-à-vue. L'élève de Terminale S a été interpellée après la manifestation, placée en garde à vue puis libérée dans l'après-midi. 

Le lycée Saint-Charles se déplace devant le commissariat Noailles
Le lycée Saint-Charles se déplace devant le commissariat Noailles © Marc Civallero / France 3 Provence-Alpes
La jeune fille âgée de 17 ans a été libérée ce vendredi après-midi. Elle sera convoquée ultérieurement par un juge des mineurs pour une mise en examen. Au total, 5 personnes ont été interpellées autour de cette manifestation, 3 mineurs et 2 majeurs.

200 à 300 élèves du lycée Saint Charles sont venus soutenir leur camarade de classe, mise en garde à vue suite à la manifestation anti-loi Travail. Les professeurs sont rassemblés devant le commissariat de Noailles depuis ce vendredi matin. Ils espéraient que leur mobilisation ne ferait pas tâche d'huile mais les lycéens en ont décidé autrement. 

L'élève était seule sur les marches de la gare, selon l'un de ses professeurs, lorsqu'elle a été interpellée par 3 CRS. Elle leur aurait parlé "vertement", toujours selon l'enseignant. Ce vendredi matin, une trentaine de professeurs de son lycée sont venus prendre de ses nouvelles au commissariat de Noailles. Quatre enseignants ont été reçus par le commissaire. La jeune fille a été placée en garde à vue. Ses professeurs la décrivent comme une élève sans problème, une très bonne élève de terminale S. Ils trouvent scandaleux d'arrêter ainsi des jeunes et demandent l'arrêt des poursuites.  

Ce vendredi matin, la police nous a parlé de l'arrestation de deux jeunes, ce jeudi, autour de 13h30. Une mineure de 17 ans et un jeune homme de 18 ans. Ils ont été interpellés pour "violence volontaire sur fonctionnaire de police suivi d'outrages". La jeune fille portait sur elle un tract décrivant la conduite à tenir en cas d'interpellation.

Les professeurs se sont mobilisés dès ce matin, devant le commissariat de Noailles
Les professeurs se sont mobilisés dès ce matin, devant le commissariat de Noailles © Marc Civallero / France 3 Provence-Alpes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société manifestation social police sécurité