Régionales 2021 en Provence Alpes-Côte d'Azur : union à gauche sans la France Insoumise

Publié le Mis à jour le

Photo de famille de la gauche régionale. Manque à l'appel : la France Insoumise, le collectif citoyen MadMars et une partie de GRS (Gauche Républicaine et Socialiste).

Il leur reste 6 semaines pour faire campagne, et ils ont jusqu'au 17 mai pour déposer leur liste. "Le rassemblement écologique et social"a officialisé son existence  ce vendredi.

Si vous aviez en tête  le Collectif d'union des gauches, « Il est temps », créé en février dernier, pour reprendre la région à la droite, mettez-le entre paranthèse, car cette nouvelle alliance n'en fait pas partie.

Une des raisons : "Le rassemblement écologique et social" ne voulait pas de la France Insoumise. Hélène Hardy, déléguée nationale aux élections régionales  d'EELV a mis son véto à un rassemblement avec les insoumis.

Qui rassemble le mouvement écologique et social?

Europe écologie les Vert s'est donc allié au Parti Socialiste, Parti communiste, Génération Ecologie, Mouvement des progressistes, Génération.S et une partie de GRS (la gauche républicaine et socialiste créée par JP Chevenement ).

Olivia Fortin, adointe à la mairie de Marseille et co-fondatrice du mouvement Mad Mars, s'était portée candidate à la candidature tête de liste, puis s'est rétractée. Elle emporte avec elle les adhérents de Mad Mars. Pas d'autres commentaires qu'un message sur réseaux sociaux : nos appels sont restés sans réponse.

Une ligne de conduite ménée par EELV

En tête de liste : Jean-Laurent Félizia, chef de file EELV pour les régionales et conseiller municipal au Lavandou dans le Var.

Le message est clair : les écologistes impulseront la dynamique de cette alliance. "Et la France insoumise ne voyait pas ça de cette façon" précise Nathalie Morand, porte parole de la campagne et conseillère d’arrondissement dans le 5ème secteur de Marseille.

"Ce rassemblement ne s'est pas fait facilement" admet Jean-Laurent Félizia. A quelques jours du dépôt de liste, les 123 candidats ne sont pas encore choisis. "Mais la plupart des places des candidats éligibles sont prises".

La France Insoumise voit rouge

Alors que Jean-Laurent Félizia veut concilier économie et écologie, Mohamed Ben Saada, des Insoumis parle d'une écologie capitalistique.

"Ils ont formé une unité avec un pôle écologiste centre droit et sans l'extrème gauche". Pour Mohamed Ben Saada, les trois partis EELV, PS et PC se sont mis d'accord pour exclure les Insoumis.

Son parti continue de travailler à une solution avec le tout premier collectif "Il est Temps". Il n'est pas impossible qu'une deuxième liste de gauche soit déposée pour ces régionales. "Ce sera une liste de gauche radicale, écolo, citoyenne et populaire" précise-t-il.